L'information a fait grand bruit. Sauf sur le site de L'Avenir - propriété de Nethys, qui a publié quelques minutes la dépêche Belga sur son site Internet, avant...

L'information a fait grand bruit. Sauf sur le site de L'Avenir - propriété de Nethys, qui a publié quelques minutes la dépêche Belga sur son site Internet, avant de l'en enlever le temps "d'obtenir des éléments complémentaires". On n'en a plus rien lu depuis, ni dans les pages, ni sur le site du quotidien, mais l'on y promet de suivre de près l'évolution judiciaire de l'affaire. A part ça, l'intercommunale est aussi un gros annonceur, en particulier de la presse quotidienne régionale. Le concurrent de L'Avenir, Sudpresse, n'a nulle part évoqué ce scoop. Sa direction, nous dit-on aux meilleures sources, l'a catégoriquement refusé. Soucieuse de ne pas perdre de précieuses ressources publicitaires - elles se comptent, nous dit-on, en centaines de milliers d'euros chaque année ? Elle le conteste...