A la suite de la parution, dans Le Vif/L'Express de ce jeudi, d'une longue enquête relative à la gestion du château d'Hélécine, en Brabant wallon, le ministre wallon des pouvoirs locaux, Christophe Collignon, a demandé à son administration d'instruire le dossier et de lui faire rapport. Selon son porte-parole, c'est sur la base de ce dossier, instruit à charge et à décharge, que le ministre se prononcera ensuite.

Selon l'enquête du Vif/L'Express, les relations entre la direction générale de la Province du Brabant wallon et le concessionnaire privé du château, Olivier Vanderheyde, seraient teintées de conflit d'intérêt. Plusieurs procédures de marchés publics auraient en outre été pensées ou modifiées de manière à ce que la société de ce dernier, Saxe and Co, remporte effectivement ces marchés.

A la suite de la parution, dans Le Vif/L'Express de ce jeudi, d'une longue enquête relative à la gestion du château d'Hélécine, en Brabant wallon, le ministre wallon des pouvoirs locaux, Christophe Collignon, a demandé à son administration d'instruire le dossier et de lui faire rapport. Selon son porte-parole, c'est sur la base de ce dossier, instruit à charge et à décharge, que le ministre se prononcera ensuite.Selon l'enquête du Vif/L'Express, les relations entre la direction générale de la Province du Brabant wallon et le concessionnaire privé du château, Olivier Vanderheyde, seraient teintées de conflit d'intérêt. Plusieurs procédures de marchés publics auraient en outre été pensées ou modifiées de manière à ce que la société de ce dernier, Saxe and Co, remporte effectivement ces marchés.