"Il est toujours intéressant de réfléchir à un plan B mais c'est l'option A qui doit primer", soit un gouvernement de plein exercice, a-t-elle affirmé mercredi matin, interrogée par la Première (RTBF), depuis Davos (Suisse), où la Première ministre participe au sommet économique mondial.

Mme Wilmès a ajouté ne pas s'expliquer comment on arriverait à constituer un gouvernement provisoire, si on n'est pas capable d'en constituer un de plein exercice.

"Il est toujours intéressant de réfléchir à un plan B mais c'est l'option A qui doit primer", soit un gouvernement de plein exercice, a-t-elle affirmé mercredi matin, interrogée par la Première (RTBF), depuis Davos (Suisse), où la Première ministre participe au sommet économique mondial.Mme Wilmès a ajouté ne pas s'expliquer comment on arriverait à constituer un gouvernement provisoire, si on n'est pas capable d'en constituer un de plein exercice.