Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a dit d'emblée, dès son arrivée mardi au siège bruxellois de l'Alliance atlantique, que les Etats-Unis étaient "déterminés à revitaliser nos alliances pour revitaliser nos partenariats, à commencer par l'Otan".

"Le message que portait M. Blinken était assez limpide quant à la volonté des États-Unis de travailler à renforcer les liens avec ses partenaires au sein de l'Otan. C¿est un engagement que la Belgique accueille très positivement. C'est de bonne augure pour les discussions à venir", a souligné Mme Wilmès dans un communiqué.

Interrrogée par l'agence Belga, elle a salué le "retour au multilatéralisme", une notion souvent battue en brèche durant les quatre ans de l'administration du président républicain Donald Trump. "Nous sommes convaincus que l'Alliance, même si elle doit évoluer avec son temps, reste la pierre angulaire de la défense et de la protection de l'Europe et nous y sommes attachés", a rappelé la cheffe de la diplomatie belge et vice-Première ministre.

Mme Wilmès et M. Blinken discuteront des relations bilatérales entre la Belgique et les États-Unis et d'autres dossiers d'actualité lors d'une réunion de travail, organisée jeudi matin au Palais d'Egmont.

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a dit d'emblée, dès son arrivée mardi au siège bruxellois de l'Alliance atlantique, que les Etats-Unis étaient "déterminés à revitaliser nos alliances pour revitaliser nos partenariats, à commencer par l'Otan". "Le message que portait M. Blinken était assez limpide quant à la volonté des États-Unis de travailler à renforcer les liens avec ses partenaires au sein de l'Otan. C¿est un engagement que la Belgique accueille très positivement. C'est de bonne augure pour les discussions à venir", a souligné Mme Wilmès dans un communiqué. Interrrogée par l'agence Belga, elle a salué le "retour au multilatéralisme", une notion souvent battue en brèche durant les quatre ans de l'administration du président républicain Donald Trump. "Nous sommes convaincus que l'Alliance, même si elle doit évoluer avec son temps, reste la pierre angulaire de la défense et de la protection de l'Europe et nous y sommes attachés", a rappelé la cheffe de la diplomatie belge et vice-Première ministre. Mme Wilmès et M. Blinken discuteront des relations bilatérales entre la Belgique et les États-Unis et d'autres dossiers d'actualité lors d'une réunion de travail, organisée jeudi matin au Palais d'Egmont.