C'est l'une des décisions prises samedi par un comité ministériel restreint ("kern") rassemblant les principaux ministres du gouvernement fédéral. Mme Wilmes, qui a dans une déclaration à l'agence Belga "remercié ses collègues (du gouvernement) pour leur confiance", devrait devenir la première femme à accéder au 16 rue de la Loi. Ce kern a aussi décidé samedi de proposer au Roi le nom d'un nouveau ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Politique scientifique en affaires courantes issu des rangs du MR, en la personne de David Clarinval, a-t-on ajouté de même source.

Et "si un nouveau gouvernement n'est pas formé au moment du départ du ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, pour la Commission européenne, il sera proposé au Roi un remplaçant issu du MR pour assumer ces responsabilités", a poursuivi le cabinet de M. Michel. Dans ce cas de figure, les Affaires européennes iraient à Koen Geens (CD&V) dans l'attente de la formation d'un nouveau gouvernement fédéral, toujours selon la même source.

La probable future Première ministre, Sophie Wilmès (MR), a affirmé samedi soir "mesurer la responsabilité qu'implique" le fait que son nom soit proposé au Roi afin de devenir cheffe du gouvernement fédéral.

"Je remercie mes collègues pour leur confiance", a-t-elle ajouté dans une brève déclaration à l'agence Belga après l'annonce de la décision prise par un comité ministériel restreint ("kern") rassemblant les principaux ministres du gouvernement fédéral. Mme Wilmès (MR) est actuellement ministre du Budget, de la Fonction publique et de la Politique scientifique du gouvernement Michel 1er, démissionnaire, minoritaire et en affaires courantes.

"Je mettrai tout en oeuvre pour assurer dans la stabilité et la continuité la gestion des affaires courantes", a ajouté Mme Wilmès, qui devrait devenir la première femme à diriger un gouvernement fédéral.

"La solution qui implique le moins de changements"

"Nous avons opté pour une solution qui implique le moins de mouvements au sein de ce gouvernement en affaires courantes", a commenté le vice-Premier ministre CD&V Koen Geens alors qu'on vient d'apprendre que la MR Sophie Wilmès va succéder à Charles Michel.

"Madame Wilmès est une femme politique forte et nous lui souhaitons du succès dans son nouveau rôle de Première ministre. Elle peut compter sur nous", a déclaré Koen Geens. L'actuelle ministre du Budget et de la Fonction publique, Sophie Wilmès, sera proposée au Roi comme Première ministre en affaires courantes en remplacement de l'actuel chef du gouvernement fédéral, Charles Michel, qui deviendra en décembre président du Conseil européen, a annoncé samedi soir le cabinet de ce dernier à l'agence Belga. Si un nouveau gouvernement n'est pas formé au moment du départ du ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, pour la Commission européenne, les Affaires européennes iront à Koen Geens (CD&V) dans l'attente de la formation d'un nouveau gouvernement fédéral, a aussi décidé samedi le comité ministériel restreint. "Pour le CD&V, il est important de pouvoir donner forme aux discussions européennes et d'en prendre la direction", a précisé M. Geens.