L'ex-Première ministre et actuelle vice-première ministre Sophie Wilmès (MR) est aux soins intensifs depuis hier soir. Cela a été confirmé par son porte-parole, selon VRT NWS. Selon son porte-parole, son état est stable mais nécessite un encadrement professionnel.

"Bien plus qu'une collègue"

La nouvelle a provoqué une onde de choc. Chez ses partenaires de gouvernement, dont le Premier ministre Alexander De Croo,...

... mais également de manière plus large. Dans les messages lui souhaitant un prompt rétablissement, les mots utilisés par ses confrères témoignent d'une affection particulière pour l'ancienne Première ministre. "Bien plus qu'une collègue (...) mon amie", réagit ainsi le président du MR Georges-Louis Bouchez, soulignant son courage. "Damn", s'exclame encore le président du sp.a Conner Rousseau.

Symbole

Il faut dire que Sophie Wilmès représente un symbole dans cette lutte contre le Covid. Première ministre par intérim, elle en est rapidement devenue le visage : celui de l'annonce des mesures, celui de l'empathie, mais aussi celui de l'avertissement face au danger que représente le virus et de fermeté. Les nombreux messages témoignent d'ailleurs de la sympathie qu'ont ses confrères pour elle.

Sophie Wilmès a été testée positive au coronavirus, avait-elle annoncé samedi sur Twitter. La contamination est probablement survenue au sein de son cercle familial, "vu les précautions prises en dehors de mon foyer." Elle avait annoncé vendredi qu'elle ne serait pas physiquement présente au Comité de concertation en raison de symptômes suspects. "La multiplication des cas nous rappelle malheureusement que personne n'est à l'abri. Prenez soin de vous et surtout prenez soin des autres", avait ajouté l'ancienne Première ministre.

L'ex-Première ministre et actuelle vice-première ministre Sophie Wilmès (MR) est aux soins intensifs depuis hier soir. Cela a été confirmé par son porte-parole, selon VRT NWS. Selon son porte-parole, son état est stable mais nécessite un encadrement professionnel. La nouvelle a provoqué une onde de choc. Chez ses partenaires de gouvernement, dont le Premier ministre Alexander De Croo,...... mais également de manière plus large. Dans les messages lui souhaitant un prompt rétablissement, les mots utilisés par ses confrères témoignent d'une affection particulière pour l'ancienne Première ministre. "Bien plus qu'une collègue (...) mon amie", réagit ainsi le président du MR Georges-Louis Bouchez, soulignant son courage. "Damn", s'exclame encore le président du sp.a Conner Rousseau. Il faut dire que Sophie Wilmès représente un symbole dans cette lutte contre le Covid. Première ministre par intérim, elle en est rapidement devenue le visage : celui de l'annonce des mesures, celui de l'empathie, mais aussi celui de l'avertissement face au danger que représente le virus et de fermeté. Les nombreux messages témoignent d'ailleurs de la sympathie qu'ont ses confrères pour elle. Sophie Wilmès a été testée positive au coronavirus, avait-elle annoncé samedi sur Twitter. La contamination est probablement survenue au sein de son cercle familial, "vu les précautions prises en dehors de mon foyer." Elle avait annoncé vendredi qu'elle ne serait pas physiquement présente au Comité de concertation en raison de symptômes suspects. "La multiplication des cas nous rappelle malheureusement que personne n'est à l'abri. Prenez soin de vous et surtout prenez soin des autres", avait ajouté l'ancienne Première ministre.