En Wallonie, les intentions de vote pour les élections fédérales donnent le PTB à la deuxième place avec 20,5% (contre 18,4% en décembre 2016 et 5,5% aux élections de 2014) derrière le MR (qui devient le premier parti de la Région avec 22,7%, en baisse de 0,4% depuis décembre). Le PS, qui glisse de 25,4% à 20,3%, n'arrive plus que troisième, plombé sans doute par une image abîmée par la saga Publifin.

A Bruxelles, le PTB s'installe, toujours pour ce qui concerne les élections fédérales, en troisième position avec 14,1% des intentions de vote (+4,5%), en délogeant Ecolo (qui est pourtant en hausse, passant de 11,3% à 13,1%) et en laissant DéFi largement derrière lui (10,4% contre 10,5% en décembre).

Les deux premières places reviennent au PS (20,1% contre 20,4%) et au MR (18,7% contre 19%). Ce sondage a été réalisé auprès de 2.898 électeurs belges entre le 16 et le 20 mars 2017.

En Flandre, la N-VA reprend des couleurs par rapport au dernier sondage, qui date de décembre dernier. Le parti nationaliste remonte de 26,3% à 28,3% en mars. La N-VA obtient le double d'intentions de vote que le CD&V, qui glisse de 16,3% à 14,1%, alors que l'Open VLD progresse quelque peu (13,6% contre 12,4%), que le sp.a. "bégaye" (12,9% contre 13,2%) et que le Vlaams Belang et Groen régressent (11,9% et 11,5% contre 12,3% et 12,7% voici trois mois).

Ce sondage a été réalisé par Dedicated auprès de 2.898 électeurs belges entre le 16 et le 20 mars 2017. La marge d'erreur maximale est de 3% sur l'échantillon en Flandre, de 3,2% en Wallonie et à Bruxelles et de 1,8% sur l'échantillon national.