Sommet de l'Otan : "Une des plus grandes opérations depuis des années pour la police"

06/07/18 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Belga

"Le sommet de l'OTAN qui se déroulera les 11 et 12 juillet prochains est, pour la police locale "l'une des plus grosses opérations depuis des années", indique vendredi la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles Ilse Van De Keere.

Sommet de l'Otan : "Une des plus grandes opérations depuis des années pour la police"

© Belga

Elle souligne que la police de Bruxelles doit également être présente sur d'autres événements qui se déroulent à ce moment-là. Le niveau de la menace n'est pas relevé pour ce sommet, a pour sa part indiqué le centre de crise.

Le sommet de l'Otan dure deux jours et se déroulera en deux endroits. En journée, les activités auront lieu au nouveau quartier-général de l'Otan à Haren (Bruxelles). Les dîners officiels seront organisés au Musée Royal d'Arts et d'Histoire au Cinquantenaire. On attend 55 délégations et 29 chefs d'Etat ou de gouvernement.

"Il s'agit pour nous d'une très grosse opération, l'une des plus importantes depuis des années", affirme Ilse Van De Keere. "En outre, d'autres événements ont lieu au même moment, comme la coupe du monde de football, Bruxelles-les-Bains ou encore la fête de la communauté flamande. Et nous avons également besoin de personnel pour assurer les interventions de routine."

La police locale de Bruxelles pourra dès lors compter sur des renforts de la police fédérale et d'autres zones de police. Le nombre de militaires sera également augmenté. Le nombre précis n'a pas été communiqué, mais il s'agirait selon certaines sources au sein de l'armée d'un maximum de 800 personnes.

Le niveau de la menace restera inchangé, toujours au niveau 2 sur une échelle de quatre. "L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a procédé à différentes analyses ces dernières semaines", affirme Benoît Ramacker, du centre de crise. "Il n'y a aucune indication qui réclamerait un relèvement du niveau de la menace. Nous restons donc à deux."

"Nous n'avons pas procédé à cette analyse uniquement pour le sommet en lui-même, mais aussi pour chaque VIP, chaque délégation et chaque événement organisé en marge du sommet, dont les manifestations", a-t-il ajouté sans donner davantage de détails "pour des raisons de sécurité."

Pendant le sommet, des périmètres de sécurité seront établis autour du siège de l'OTAN, au Cinquantenaire, à l'ambassade américaine ou encore autour de The Hotel, ajoute Ilse Van De Keere. "Nous conseillons d'éviter ces endroits autant que possible. Les métros rouleront par contre normalement et toutes les stations seront exploitées, même s'il est possible que l'une ou l'entre entrée de station soit fermée", précise Ilse Van De Keere. L'interruption de la circulation automobile sera "réduite au minimum". "Nous voulons que la vie quotidienne des gens soit la moins perturbée possible."

En marge du sommet de l'OTAN, au moins deux manifestations auront lieu. Samedi, selon les organisateurs, environ 10.000 personnes sont attendues à la gare du Nord pour la manifestation "Trump Not Welcome". Mercredi, l'organisation "Agir Pour La Paix" sera présente sur la place Schuman, juste en dehors de la zone de sécurité.

Nos partenaires