La tragédie de l'an dernier à Minneapolis, quand le policier Derek Chauvin a étouffé son prisonnier George Floyd devant la caméra, a poussé le gouvernement flamand à réfléchir. La commotion à l'échelle mondiale du mouvement Black Lives Matter et les protestations dirigées ici contre les monuments à Lé...

La tragédie de l'an dernier à Minneapolis, quand le policier Derek Chauvin a étouffé son prisonnier George Floyd devant la caméra, a poussé le gouvernement flamand à réfléchir. La commotion à l'échelle mondiale du mouvement Black Lives Matter et les protestations dirigées ici contre les monuments à Léopold II ont fait prendre conscience aux ministres qu'il fallait en finir avec la discrimination sur le marché flamand du travail. De là ce saut quantique. Le gouvernement s'engage à détecter la discrimination via une mesure de référence dans 33 secteurs, comme le commerce de détail, l'Horeca, l'industrie du béton et même la navigation intérieure. Cette mesure de référence sera réalisée à l'aide de tests de correspondance. En réalité des sollicitations bidon, terme jugé trop sensible. Dès que l'ampleur du racisme latent sera inventoriée, des actions adéquates seront entreprises. Coût de l'opération annoncée: 12,5 millions d'euros [...]. Le gouvernement flamand a-t-il bien regardé les évolutions de ces dernières années? En 2020, le chômage en Flandre s'élevait à 3,6%, taux proche du plein-emploi. Les vacances d'emploi interpellent à peine ou ne sont même pas comblées. Le gouvernement flamand enverra-t-il aussi de fausses sollicitations à des entreprises qui ne trouvent déjà pas de personnel? Mesurer le travail des institutions subsidiées qui s'occupent d'intégration et de migration et produisent surtout beaucoup de travail bidon pourrait être bien plus efficace.