On en a compté 229 en 2013 et 243 en 2014, ressort-il d'une réponse du ministre de la Mobilité François Bellot (MR) à une question écrite de Veli Yüksel (CD&V).

"Lorsqu'un train démarre trop tôt, c'est souvent dû à l'inattention du personnel de train, soit pour des questions de réglage de montre ou parce que les actions entreprises dans le cadre de la procédure de départ ne sont pas menées au bon moment. Lorsque l'accompagnateur de train en est la cause, une procédure individuelle de poursuite est prévue", a expliqué le ministre sur base d'informations glanées auprès de la SNCB.

On en a compté 229 en 2013 et 243 en 2014, ressort-il d'une réponse du ministre de la Mobilité François Bellot (MR) à une question écrite de Veli Yüksel (CD&V)."Lorsqu'un train démarre trop tôt, c'est souvent dû à l'inattention du personnel de train, soit pour des questions de réglage de montre ou parce que les actions entreprises dans le cadre de la procédure de départ ne sont pas menées au bon moment. Lorsque l'accompagnateur de train en est la cause, une procédure individuelle de poursuite est prévue", a expliqué le ministre sur base d'informations glanées auprès de la SNCB.