Il y a 2.000 suicides par an en Belgique, soit une moyenne de six par jour, ce qui place le pays largement au-dessus de la moyenne mondiale, rapporte jeudi La Dernière Heure. Il s'agit de la première cause de mortalité par des facteurs externes.

Le phénomène touche davantage les hommes que les femmes - deux à trois fois plus - mais couvre toutes les couches de la population et toutes les classes sociales, avance le Centre de prévention du suicide. Les statistiques montrent néanmoins que les personnes les plus sensibles aux comportements suicidaires sont les adolescents et les personnes âgées.

Le centre traite 16.000 appels par an via son numéro vert. "Nous arrivons à éviter 300 suicides par an en moyenne", indique Gaston Demaret, psychologue et responsable des bénévoles. Penser que la personne qui en parle ne passe pas à l'acte serait une erreur, affirme encore le centre, qui précise que 75 % des personnes décédées l'avaient annoncé auparavant.

LeVif.be, avec Belga

Il y a 2.000 suicides par an en Belgique, soit une moyenne de six par jour, ce qui place le pays largement au-dessus de la moyenne mondiale, rapporte jeudi La Dernière Heure. Il s'agit de la première cause de mortalité par des facteurs externes.Le phénomène touche davantage les hommes que les femmes - deux à trois fois plus - mais couvre toutes les couches de la population et toutes les classes sociales, avance le Centre de prévention du suicide. Les statistiques montrent néanmoins que les personnes les plus sensibles aux comportements suicidaires sont les adolescents et les personnes âgées.Le centre traite 16.000 appels par an via son numéro vert. "Nous arrivons à éviter 300 suicides par an en moyenne", indique Gaston Demaret, psychologue et responsable des bénévoles. Penser que la personne qui en parle ne passe pas à l'acte serait une erreur, affirme encore le centre, qui précise que 75 % des personnes décédées l'avaient annoncé auparavant.LeVif.be, avec Belga