Parmi elles figure le député Theo Francken, dont la candidature n'était pas garantie vu les remous de l'affaire Kucam (fraude aux visas humanitaires).

L'eurodéputée Assita Kanko est également candidate, de même que les députées Anneleen Van Bossuyt, Kathleen Depoorter et Valerie Van Peel. Le député flamand Lorin Parys complète le tableau. Il cherchera à renouveler son mandat, l'autre vice-présidence étant actuellement assumée par Cieltje Van Achter.

Le conseil de parti de la N-VA se prononcera samedi 6 février prochain.

Née il y a vingt ans de la dislocation de la Volksunie, la N-VA est devenue le premier parti de Flandre, mais elle a subi un ressac aux dernières élections après la percée du Vlaams Belang, avant d'échouer à monter au gouvernement fédéral. Ce sont les flottements au sein du parti qui ont poussé Bart De Wever à se présenter pour un sixième mandat consécutif à la présidence, qu'il assure être le dernier. Ce mandat arrivera à échéance en 2023.

Theo Francken et Valerie Van Peel seraient les deux favoris de l'élection à la vice-présidence. Le premier est tenant d'une ligne droitière, la seconde d'une ligne plus centriste.

Parmi elles figure le député Theo Francken, dont la candidature n'était pas garantie vu les remous de l'affaire Kucam (fraude aux visas humanitaires). L'eurodéputée Assita Kanko est également candidate, de même que les députées Anneleen Van Bossuyt, Kathleen Depoorter et Valerie Van Peel. Le député flamand Lorin Parys complète le tableau. Il cherchera à renouveler son mandat, l'autre vice-présidence étant actuellement assumée par Cieltje Van Achter. Le conseil de parti de la N-VA se prononcera samedi 6 février prochain. Née il y a vingt ans de la dislocation de la Volksunie, la N-VA est devenue le premier parti de Flandre, mais elle a subi un ressac aux dernières élections après la percée du Vlaams Belang, avant d'échouer à monter au gouvernement fédéral. Ce sont les flottements au sein du parti qui ont poussé Bart De Wever à se présenter pour un sixième mandat consécutif à la présidence, qu'il assure être le dernier. Ce mandat arrivera à échéance en 2023. Theo Francken et Valerie Van Peel seraient les deux favoris de l'élection à la vice-présidence. Le premier est tenant d'une ligne droitière, la seconde d'une ligne plus centriste.