Certaines personnes vont faire la fête à vélo afin d'éviter de prendre la voiture et, pour certains, d'échapper aux contrôles routiers...

Certaines personnes vont faire la fête à vélo afin d'éviter de prendre la voiture et, pour certains, d'échapper aux contrôles routiers en cas d'imprégnation alcoolique. Mais le cycliste est un conducteur normal. En cas d'infraction, le montant des amendes est le même. Selon de récentes statistiques, 54% des cyclistes contrôlés, impliqués dans un accident, étaient sous influence de l'alcool, au cours des nuits de week-end. La nouvelle enquête nationale d'insécurité routière de Vias révèle que les cyclistes alcoolisés ou drogués sont à 57% des hommes et, à concurrence de 58%, des moins de 34 ans. Ce phénomène est plus répandu en Flandre (57%) qu'en Wallonie (23%).