Si les récentes averses ont relégué la canicule de l'été au rayon des souvenirs et permis de remplir les citernes à eau de pluie des particuliers, la sécheresse des dernières semaines est toujours à l'ordre du jour wallon. Les restrictions de consommation d'eau sont ainsi maintenues dans les communes de Beauraing, Somme-Leuze, Hotton et Havelange, Rochefort, Hamois, Ciney, Gouvy, Stoumont et Tintigny. Seize autres localités restent pour leur part sous surveillance.

L'interdiction de pêcher en eaux vives reste également en vigueur car les pluies de ces derniers jours n'ont pas permis d'améliorer la situation globale. Une atténuation de ces mesures est toutefois à l'étude pour les affluents de la Haute Meuse, précise la cellule "sécheresse".

Les kayaks voient par ailleurs leur aire de jeu restreinte puisque le tronçon entre Aywaille (Deux Fortins) et Comblain-au-Pont risque d'être prochainement interdit à la circulation. Sur l'Amblève, un tronçon est toutefois ouvert entre la Warche et Pont de Cheneux.

Le plan d'eau de la Marlette et le lac de Falemprise sont quant à eux interdits à la baignade. Des algues bleues y ont en effet été détectées. Celles-ci libèrent des matières toxiques qui peuvent être nocives pour l'homme et les animaux.

Les arrêtés de police relatifs à l'interdiction de faire des feux en forêt sont pour leur part levés dans les cinq provinces wallonnes. Il est toutefois déconseillé d'allumer des feux en plein air, en bordure de bois, de champs, de végétations et de broussailles. "Le reverdissement de surface est trompeur", avertit Stéphanie Ernoux, du Service public de Wallonie. "Si l'on creuse le sol de 10 cm, on s'aperçoit que la situation ne s'est guère améliorée."

Le caractère exceptionnel de la sécheresse pour les agriculteurs a été confirmé par l'IRM pour la période du 1er mai au 31 juillet. Elle concerne 166 communes, indique le CRC-W. L'avis de l'institut météorologique sera à nouveau sollicité pour éventuellement étendre cette période au mois d'août.

La cellule "sécheresse" se réunira pour une nouvelle évaluation le mercredi 19 septembre.

Si les récentes averses ont relégué la canicule de l'été au rayon des souvenirs et permis de remplir les citernes à eau de pluie des particuliers, la sécheresse des dernières semaines est toujours à l'ordre du jour wallon. Les restrictions de consommation d'eau sont ainsi maintenues dans les communes de Beauraing, Somme-Leuze, Hotton et Havelange, Rochefort, Hamois, Ciney, Gouvy, Stoumont et Tintigny. Seize autres localités restent pour leur part sous surveillance.L'interdiction de pêcher en eaux vives reste également en vigueur car les pluies de ces derniers jours n'ont pas permis d'améliorer la situation globale. Une atténuation de ces mesures est toutefois à l'étude pour les affluents de la Haute Meuse, précise la cellule "sécheresse".Les kayaks voient par ailleurs leur aire de jeu restreinte puisque le tronçon entre Aywaille (Deux Fortins) et Comblain-au-Pont risque d'être prochainement interdit à la circulation. Sur l'Amblève, un tronçon est toutefois ouvert entre la Warche et Pont de Cheneux.Le plan d'eau de la Marlette et le lac de Falemprise sont quant à eux interdits à la baignade. Des algues bleues y ont en effet été détectées. Celles-ci libèrent des matières toxiques qui peuvent être nocives pour l'homme et les animaux.Les arrêtés de police relatifs à l'interdiction de faire des feux en forêt sont pour leur part levés dans les cinq provinces wallonnes. Il est toutefois déconseillé d'allumer des feux en plein air, en bordure de bois, de champs, de végétations et de broussailles. "Le reverdissement de surface est trompeur", avertit Stéphanie Ernoux, du Service public de Wallonie. "Si l'on creuse le sol de 10 cm, on s'aperçoit que la situation ne s'est guère améliorée."Le caractère exceptionnel de la sécheresse pour les agriculteurs a été confirmé par l'IRM pour la période du 1er mai au 31 juillet. Elle concerne 166 communes, indique le CRC-W. L'avis de l'institut météorologique sera à nouveau sollicité pour éventuellement étendre cette période au mois d'août.La cellule "sécheresse" se réunira pour une nouvelle évaluation le mercredi 19 septembre.