Comme des milliers de mes compatriotes, je suis citoyenne belge résidant au Royaume-Uni depuis de nombreuses années. A cause de la pandémie et des restrictions gouvernementales, je n'ai plus pu rentrer en Belgique depuis août 2020 et mes parents n'ont pas pu venir au Royaume-Uni non plus.

Mes parents ont reçu leurs deux doses de vaccins contre le Covid-19. Mon mari et moi venons de recevoir la nôtre. Nous pensions pouvoir venir en Belgique et/ou accueillir mes parents au Royaume-Uni cet été, vu que nous sommes tous doublement vaccinés (par exemple la France et la Pologne permettent aux résidents du Royaume-Uni d'entrer sur leur territoire s'ils ont reçu leurs deux doses sans test PCR ou quarantaine).

L'Etat belge en a décidé autrement, semble-t-il, en imposant deux tests PCR et une quarantaine de 10 jours aux Belges (re)venant du Royaume-Uni. Cela représente 10 jours d'enfermement total. Le Royaume-Uni impose également une quarantaine de 10 jours pour les pays classés 'oranges' dont la Belgique fait actuellement partie, cela veut dire 10 jours de plus au retour, soit un total de 20 jours d'enfermement complet.

D'abord, cette mesure revient en quelque sorte à punir les gens qui se sont fait totalement vacciner et a l'effet pervers de ne pas encourager ceux qui ne le sont pas encore à le faire.

Mais plus grave, cette mesure est contraire aux droits humains. Il apparait très clairement (cf. les statistiques officielles du Royaume-Uni les plus récentes) que deux doses des vaccins AstraZeneca, Pfizer et Moderna protègent très bien contre le variant Delta. En outre, le Royaume-Uni est un des pays au monde les plus vaccinés (actuellement plus de 80% ont reçu leur 1ère dose et plus de 60% leur 2e ). Dès lors la décision de l'Etat belge d'imposer cette mesure, notamment aux familles belges complètement vaccinées, est totalement disproportionnée, et donc illégale, étant contraire à la Convention Européenne des droits de l'homme, à la Charte de l'Union Européenne sur les droits fondamentaux et à la Constitution belge.

Que l'Etat belge requière une quarantaine d'un ou deux jours le temps de recevoir les résultats d'un test PCR pourrait être à la limite compréhensible, même si plus restrictif que les mesures polonaise et française, mais 2 tests et 10 jours d'isolement sont hors de proportion par rapport au risque, minime, que comporte les personnes entièrement vaccinées. Des cas similaires se sont posé en Irlande où des voyageurs, venant d'Israël (un des pays les plus vaccinés au monde) pour voir leur famille en Irlande, devaient faire une quarantaine. Ces personnes, doublement vaccinées, ont obtenu gain de cause, leur quarantaine a été annulée.

Les politiciens belges en charge de la mesure n'ont-ils pas pensé aux milliers de citoyens belges qui n'ont plus pu voir leurs enfants et petits-enfants qui vivent au Royaume-Uni depuis près d'un an ou plus? N'ont-ils pas vérifié avec leurs juristes si la mesure était contraire aux droits de l'homme? Je serais bien étonnée et encore plus vu que les Belges expatriés sont toujours obligés de voter en Belgique.

Rien n'est perdu puisque que le gouvernement a toujours la possibilité et le temps de modifier sa mesure. Elle a déjà, ce jour, permis aux voyageurs venant de zone rouge qui arrivent en Belgique de mettre fin à leur quarantaine après un seul test avec résultat négatif. Si elle adoptait la même mesure pour les Belges (re)venant du RU, tout le monde serait gagnant.

Dans le cas contraire, l'Etat belge (et donc le contribuable) pourrait se voir contraint de compenser les milliers de belges impactés par cette mesure pour violation de leurs droits fondamentaux. D'autres gouvernements européens comme la France et la Pologne ont pris des mesures beaucoup plus proportionnées et le Royaume-Uni est en passe de le faire (il décidera la semaine prochaine de ne plus requérir de test ni quarantaine pour les voyageurs (re)venant de pays en zone orange si les voyageurs sont totalement vaccinés). Pourquoi pas le gouvernement belge? Il n'est surement pas moins compétent ni empathique que d'autres gouvernements européens. A bon entendeur, salut.

Estelle Derclaye, Professeure de droit à l'université de Nottingham

Comme des milliers de mes compatriotes, je suis citoyenne belge résidant au Royaume-Uni depuis de nombreuses années. A cause de la pandémie et des restrictions gouvernementales, je n'ai plus pu rentrer en Belgique depuis août 2020 et mes parents n'ont pas pu venir au Royaume-Uni non plus. Mes parents ont reçu leurs deux doses de vaccins contre le Covid-19. Mon mari et moi venons de recevoir la nôtre. Nous pensions pouvoir venir en Belgique et/ou accueillir mes parents au Royaume-Uni cet été, vu que nous sommes tous doublement vaccinés (par exemple la France et la Pologne permettent aux résidents du Royaume-Uni d'entrer sur leur territoire s'ils ont reçu leurs deux doses sans test PCR ou quarantaine). L'Etat belge en a décidé autrement, semble-t-il, en imposant deux tests PCR et une quarantaine de 10 jours aux Belges (re)venant du Royaume-Uni. Cela représente 10 jours d'enfermement total. Le Royaume-Uni impose également une quarantaine de 10 jours pour les pays classés 'oranges' dont la Belgique fait actuellement partie, cela veut dire 10 jours de plus au retour, soit un total de 20 jours d'enfermement complet.D'abord, cette mesure revient en quelque sorte à punir les gens qui se sont fait totalement vacciner et a l'effet pervers de ne pas encourager ceux qui ne le sont pas encore à le faire. Mais plus grave, cette mesure est contraire aux droits humains. Il apparait très clairement (cf. les statistiques officielles du Royaume-Uni les plus récentes) que deux doses des vaccins AstraZeneca, Pfizer et Moderna protègent très bien contre le variant Delta. En outre, le Royaume-Uni est un des pays au monde les plus vaccinés (actuellement plus de 80% ont reçu leur 1ère dose et plus de 60% leur 2e ). Dès lors la décision de l'Etat belge d'imposer cette mesure, notamment aux familles belges complètement vaccinées, est totalement disproportionnée, et donc illégale, étant contraire à la Convention Européenne des droits de l'homme, à la Charte de l'Union Européenne sur les droits fondamentaux et à la Constitution belge. Que l'Etat belge requière une quarantaine d'un ou deux jours le temps de recevoir les résultats d'un test PCR pourrait être à la limite compréhensible, même si plus restrictif que les mesures polonaise et française, mais 2 tests et 10 jours d'isolement sont hors de proportion par rapport au risque, minime, que comporte les personnes entièrement vaccinées. Des cas similaires se sont posé en Irlande où des voyageurs, venant d'Israël (un des pays les plus vaccinés au monde) pour voir leur famille en Irlande, devaient faire une quarantaine. Ces personnes, doublement vaccinées, ont obtenu gain de cause, leur quarantaine a été annulée. Les politiciens belges en charge de la mesure n'ont-ils pas pensé aux milliers de citoyens belges qui n'ont plus pu voir leurs enfants et petits-enfants qui vivent au Royaume-Uni depuis près d'un an ou plus? N'ont-ils pas vérifié avec leurs juristes si la mesure était contraire aux droits de l'homme? Je serais bien étonnée et encore plus vu que les Belges expatriés sont toujours obligés de voter en Belgique. Rien n'est perdu puisque que le gouvernement a toujours la possibilité et le temps de modifier sa mesure. Elle a déjà, ce jour, permis aux voyageurs venant de zone rouge qui arrivent en Belgique de mettre fin à leur quarantaine après un seul test avec résultat négatif. Si elle adoptait la même mesure pour les Belges (re)venant du RU, tout le monde serait gagnant. Dans le cas contraire, l'Etat belge (et donc le contribuable) pourrait se voir contraint de compenser les milliers de belges impactés par cette mesure pour violation de leurs droits fondamentaux. D'autres gouvernements européens comme la France et la Pologne ont pris des mesures beaucoup plus proportionnées et le Royaume-Uni est en passe de le faire (il décidera la semaine prochaine de ne plus requérir de test ni quarantaine pour les voyageurs (re)venant de pays en zone orange si les voyageurs sont totalement vaccinés). Pourquoi pas le gouvernement belge? Il n'est surement pas moins compétent ni empathique que d'autres gouvernements européens. A bon entendeur, salut.Estelle Derclaye, Professeure de droit à l'université de Nottingham