"Nos Diables Rouges ont merveilleusement incarné notre devise: +L'union fait la force+. Nous sommes forts, ensemble, dans notre diversité, en accordant nos talents et en poursuivant un idéal commun", a notamment souligné le souverain, qui avait presté serment il y a cinq ans, le 21 juillet 2013.

Sans évoquer bien sûr ouvertement la situation politique à l'heure où la Belgique s'apprête à vivre deux scrutins à six mois d'intervalle, le chef de l'État adresse néanmoins dans son discours un nouveau plaidoyer à peine crypté à l'unité entre communautés. "En cherchant ce qui rassemble, nous réussissons à exploiter pleinement toute la richesse de nos différences. Nos fragilités peuvent alors être transformées en force. Un esprit d'unité n'ignore pas les différences, il les accueille", soutient-il.

Hommage au roi Baudouin

Dans son discours, Philippe a aussi rendu hommage à son oncle, le roi Baudouin, décédé il y aura tout juste 25 ans le 31 juillet prochain. "Le roi Baudouin était un homme d'espérance. Il puisait sa force dans une foi profonde en l'être humain. Il était toujours à l'écoute, mettant en valeur la force des autres. Pour nous, c'est une magnifique source d'inspiration", a conclu le chef de l'État.

L'intégralité du discours est à voir ici :

Deux portraits de Baudouin peints par le roi Philippe exposés cet été au Palais royal

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont inauguré vendredi les expositions d'été au Palais royal de Bruxelles. Dès le 22 juillet, le public pourra notamment y découvrir deux portraits de son oncle Baudouin peints par Philippe. "Le Roi se consacre depuis quelques années à la peinture. Il a débuté avec des aquarelles et a alors commencé à peindre des paysages et des portraits", a expliqué la porte-parole du Palais, Rafike Yilmaz. "Il n'a pas suivi de leçons, mais a reçu des conseils de différentes personnes." Chaque été, le Palais royal accueille des expositions sur les sciences et la culture ouvertes au grand public. Cette année, une partie est consacrée au roi Baudouin, décédé il y a 25 ans. Le Palais royal et ses expositions seront accessibles du dimanche 22 juillet au dimanche 2 septembre, sauf les lundis. L'entrée est gratuite.

Belga
© Belga

"Nos Diables Rouges ont merveilleusement incarné notre devise: +L'union fait la force+. Nous sommes forts, ensemble, dans notre diversité, en accordant nos talents et en poursuivant un idéal commun", a notamment souligné le souverain, qui avait presté serment il y a cinq ans, le 21 juillet 2013. Sans évoquer bien sûr ouvertement la situation politique à l'heure où la Belgique s'apprête à vivre deux scrutins à six mois d'intervalle, le chef de l'État adresse néanmoins dans son discours un nouveau plaidoyer à peine crypté à l'unité entre communautés. "En cherchant ce qui rassemble, nous réussissons à exploiter pleinement toute la richesse de nos différences. Nos fragilités peuvent alors être transformées en force. Un esprit d'unité n'ignore pas les différences, il les accueille", soutient-il. Dans son discours, Philippe a aussi rendu hommage à son oncle, le roi Baudouin, décédé il y aura tout juste 25 ans le 31 juillet prochain. "Le roi Baudouin était un homme d'espérance. Il puisait sa force dans une foi profonde en l'être humain. Il était toujours à l'écoute, mettant en valeur la force des autres. Pour nous, c'est une magnifique source d'inspiration", a conclu le chef de l'État.L'intégralité du discours est à voir ici :