Le bourgmestre de Braine-l' Alleud, Vincent Scourneau, et l'échevin Geoffroy Matagne, tous deux MR, ont fondé en juin 2020 une société à responsabilité limitée, baptisée KMSB Equity et spécialisée dans les opérations immobilières. KMSB est ainsi habilitée, entre autres, à "dispenser des avis et conseils auprès des particuliers, des entreprises, des collectivités et autres organismes publics ou privés". C'est Geoffroy Matagne qui en est l'administrateur.

Or, en tant que membres du collège communal, Vincent Scourneau et Geoffroy Matagne ont la mainmise sur l'aménagement du territoire communal et sont également les premiers avertis de tout projet immobilier dans la localité. Au cas où leur entreprise se porterait candidate pour un marché lancé par la commune, les deux hommes seraient dans l'obligation de se retirer des délibérations. Idem si elle était amenée à solliciter un permis.

"Il risquerait d'y avoir conflit d'intérêts", éclaire un spécialiste. Le code de la démocratie locale interdit de fait à tout membre du collège de prendre part à un service, une fourniture ou une adjudication quelconque pour la commune.

Le bourgmestre de Braine-l' Alleud, Vincent Scourneau, et l'échevin Geoffroy Matagne, tous deux MR, ont fondé en juin 2020 une société à responsabilité limitée, baptisée KMSB Equity et spécialisée dans les opérations immobilières. KMSB est ainsi habilitée, entre autres, à "dispenser des avis et conseils auprès des particuliers, des entreprises, des collectivités et autres organismes publics ou privés". C'est Geoffroy Matagne qui en est l'administrateur. Or, en tant que membres du collège communal, Vincent Scourneau et Geoffroy Matagne ont la mainmise sur l'aménagement du territoire communal et sont également les premiers avertis de tout projet immobilier dans la localité. Au cas où leur entreprise se porterait candidate pour un marché lancé par la commune, les deux hommes seraient dans l'obligation de se retirer des délibérations. Idem si elle était amenée à solliciter un permis. "Il risquerait d'y avoir conflit d'intérêts", éclaire un spécialiste. Le code de la démocratie locale interdit de fait à tout membre du collège de prendre part à un service, une fourniture ou une adjudication quelconque pour la commune.