"Nous attendons beaucoup de voyageurs qui reviennent en raison de la fin des vacances d'automne", a déclaré la porte-parole de la police fédérale An Berger. "Nous appelons donc les voyageurs à remplir au mieux les PLF afin que les contrôles se déroulent le mieux possible".

Les voyageurs qui ne s'y conforment pas risquent une amende de 250 euros.

Selon la police fédérale, les contrôles seront effectués "de la même manière" qu'au cours du mois dernier. Il n'y aura donc pas de contrôles supplémentaires. "Mais samedi, lorsque plus d'un millier de voyageurs arriveront en même temps aux moments de forte affluence, ils pourraient entraîner des files d'attente plus longues", souligne Mme Berger.

La compagnie de voyage TUI a réagi avec inquiétude à cette annonce. "Les contrôles risquent de provoquer de longues attentes et des conséquences désagréables pour ceux qui n'ont pas le formulaire sur eux", a prévenu le porte-parole Piet Demeyere. La police, elle, assure que les contrôles se dérouleront sans heurts.

"Nous attendons beaucoup de voyageurs qui reviennent en raison de la fin des vacances d'automne", a déclaré la porte-parole de la police fédérale An Berger. "Nous appelons donc les voyageurs à remplir au mieux les PLF afin que les contrôles se déroulent le mieux possible". Les voyageurs qui ne s'y conforment pas risquent une amende de 250 euros. Selon la police fédérale, les contrôles seront effectués "de la même manière" qu'au cours du mois dernier. Il n'y aura donc pas de contrôles supplémentaires. "Mais samedi, lorsque plus d'un millier de voyageurs arriveront en même temps aux moments de forte affluence, ils pourraient entraîner des files d'attente plus longues", souligne Mme Berger. La compagnie de voyage TUI a réagi avec inquiétude à cette annonce. "Les contrôles risquent de provoquer de longues attentes et des conséquences désagréables pour ceux qui n'ont pas le formulaire sur eux", a prévenu le porte-parole Piet Demeyere. La police, elle, assure que les contrôles se dérouleront sans heurts.