Un préaccord a été conclu quant au volet social du plan de restructuration envisagé. La direction des Editions de l'Avenir (EdA), dont le propriétaire est le groupe Publifin/Nethys, avait en effet annoncé, le 23 octobre dernier, le lancement d'une procédure Renault en vue d'un licenciement collectif pour 60 équivalents temps plein, soit 25% des effectifs.

La négociation engagée par la suite a débouché cette nuit sur ce préaccord qui sera soumis au personnel "dans les jours qui suivent", a précisé à Belga le représentant de la direction.

Dans une motion adoptée par une large majorité le semaine passée, le personnel des Editions de L'Avenir réclamait "la sortie sans délai des EdA du périmètre de Nethys". "Il demande que soit activé un portage des EdA par la Région wallonne", dans un "cadre temporaire" dans l'attente d'un "scénario réellement porteur d'avenir et d'espoir", selon le texte publié en Une des quotidiens L'Avenir le 24 novembre.

IPM Group, éditeur de La Libre Belgique et de La Dernière Heure, avait en outre adressé le 22 novembre une offre d'achat à Nethys pour son pôle belge presse.

Un préaccord a été conclu quant au volet social du plan de restructuration envisagé. La direction des Editions de l'Avenir (EdA), dont le propriétaire est le groupe Publifin/Nethys, avait en effet annoncé, le 23 octobre dernier, le lancement d'une procédure Renault en vue d'un licenciement collectif pour 60 équivalents temps plein, soit 25% des effectifs. La négociation engagée par la suite a débouché cette nuit sur ce préaccord qui sera soumis au personnel "dans les jours qui suivent", a précisé à Belga le représentant de la direction. Dans une motion adoptée par une large majorité le semaine passée, le personnel des Editions de L'Avenir réclamait "la sortie sans délai des EdA du périmètre de Nethys". "Il demande que soit activé un portage des EdA par la Région wallonne", dans un "cadre temporaire" dans l'attente d'un "scénario réellement porteur d'avenir et d'espoir", selon le texte publié en Une des quotidiens L'Avenir le 24 novembre. IPM Group, éditeur de La Libre Belgique et de La Dernière Heure, avait en outre adressé le 22 novembre une offre d'achat à Nethys pour son pôle belge presse.