En marge de la réouverture des terrasses ce samedi 8 mai en Belgique, le "Collectif de réappropriation intégrale" a incité au rassemblement sur la place Flagey, à Bruxelles. Via un évènement Facebook, ce groupe invite à célébrer la fin de couvre-feu, ainsi que l'assouplissement d'autres mesures.

L'appel a visiblement été entendu puisqu'en début de soirée, ce sont plusieurs centaines de personnes qui étaient rassemblées à Ixelles. "Une fois n'est pas coutume, notre pays sort de la brume (...) En effet, dès ce 8 mai, la population est à nouveau autorisée à circuler la nuit! Et ça, ça se fête!", écrivent les organisateurs sur Facebook.

"Rdv est donc pris ce samedi de 20h à 22h pour réaffirmer à quel point chanter, danser et faire la fête ensemble est ESSENTIEL pour nous." Vers 1h30, la police a procédé à la dispersion de la foule et quelques heurts ont éclaté.

., belga
. © belga
., belga
. © belga

A Louvain, la police locale a dû fermer la place du Vieux marché samedi soir vers 20 heures en raison de la grande foule. Les personnes déjà présentes sur la place pouvaient néanmoins rester. Mais quiconque voulait s'y rendre après 20 heures n'était plus autorisé à y pénétrer.

La réouverture des terrasses samedi après-midi a provoqué beaucoup d'activité sur l'Oude Markt. Dès la fin de l'après-midi, les terrasses étaient presque pleines et les marches de la place commençaient à se remplir. Vers 20 heures, la police a décidé de fermer les entrées de la place.

Aucun PV n'a encore été dressé. "La foule nous a obligés à fermer la place, mais personne n'a reçu d'amende pour l'instant", explique Mathieu Caudron, porte-parole de la police locale. "Il y a dix équipes corona supplémentaires sur le terrain, chacune patrouillant par paires. Nous restons clairement visibles sur la place et dans le reste de la ville, et surveillons de près la situation."

La police estime que l'affluence de monde perdurera dans le centre ces prochains jours.

En marge de la réouverture des terrasses ce samedi 8 mai en Belgique, le "Collectif de réappropriation intégrale" a incité au rassemblement sur la place Flagey, à Bruxelles. Via un évènement Facebook, ce groupe invite à célébrer la fin de couvre-feu, ainsi que l'assouplissement d'autres mesures. L'appel a visiblement été entendu puisqu'en début de soirée, ce sont plusieurs centaines de personnes qui étaient rassemblées à Ixelles. "Une fois n'est pas coutume, notre pays sort de la brume (...) En effet, dès ce 8 mai, la population est à nouveau autorisée à circuler la nuit! Et ça, ça se fête!", écrivent les organisateurs sur Facebook."Rdv est donc pris ce samedi de 20h à 22h pour réaffirmer à quel point chanter, danser et faire la fête ensemble est ESSENTIEL pour nous." Vers 1h30, la police a procédé à la dispersion de la foule et quelques heurts ont éclaté.A Louvain, la police locale a dû fermer la place du Vieux marché samedi soir vers 20 heures en raison de la grande foule. Les personnes déjà présentes sur la place pouvaient néanmoins rester. Mais quiconque voulait s'y rendre après 20 heures n'était plus autorisé à y pénétrer.La réouverture des terrasses samedi après-midi a provoqué beaucoup d'activité sur l'Oude Markt. Dès la fin de l'après-midi, les terrasses étaient presque pleines et les marches de la place commençaient à se remplir. Vers 20 heures, la police a décidé de fermer les entrées de la place. Aucun PV n'a encore été dressé. "La foule nous a obligés à fermer la place, mais personne n'a reçu d'amende pour l'instant", explique Mathieu Caudron, porte-parole de la police locale. "Il y a dix équipes corona supplémentaires sur le terrain, chacune patrouillant par paires. Nous restons clairement visibles sur la place et dans le reste de la ville, et surveillons de près la situation." La police estime que l'affluence de monde perdurera dans le centre ces prochains jours.