HR Rail entend inviter dans les prochains jours le syndicat socialiste à fournir des explications, a indiqué samedi une porte-parole de l'employeur du personnel du rail.

Pour HR Rail, qui dit ne pas avoir été prévenu de cette initiative par les responsables syndicaux, un tel remboursement de l'amende entre en contradiction avec les engagements pris dans le cadre de la procédure, approuvée par les syndicats, censée réduire le nombre d'actions spontanées sur le rail. "En prenant en charge l'amende du membre du personnel, la procédure est neutralisée", estime-t-on chez HR Rail. L'amende prévue en cas d'action spontanée vise en effet à faire sentir au cheminot qu'il est question d'un acte irrégulier, souligne-t-on encore.

La date à laquelle la CGSP Cheminots sera conviée pour fournir des explications n'a pas encore été déterminée.

HR Rail entend inviter dans les prochains jours le syndicat socialiste à fournir des explications, a indiqué samedi une porte-parole de l'employeur du personnel du rail.Pour HR Rail, qui dit ne pas avoir été prévenu de cette initiative par les responsables syndicaux, un tel remboursement de l'amende entre en contradiction avec les engagements pris dans le cadre de la procédure, approuvée par les syndicats, censée réduire le nombre d'actions spontanées sur le rail. "En prenant en charge l'amende du membre du personnel, la procédure est neutralisée", estime-t-on chez HR Rail. L'amende prévue en cas d'action spontanée vise en effet à faire sentir au cheminot qu'il est question d'un acte irrégulier, souligne-t-on encore.La date à laquelle la CGSP Cheminots sera conviée pour fournir des explications n'a pas encore été déterminée.