"Je m'interroge sur la pertinence du 100 km/heure sur la partie wallonne du ring qui dispose d'une véritable structure autoroutière", a souligné Valérie De Bue (MR), la ministre régionale en charge de la sécurité routière, interrogée sur le sujet en séance plénière du Parlement de Wallonie.

"Je me base sur une étude de Vias qui recommande plutôt une baisse progressive de la limitation de vitesse en fonction de la densité de la circulation, et donc une gestion dynamique du trafic", a-t-elle expliqué en soulignant par ailleurs "la nécessité d'expliquer les mesures aux automobilistes" afin qu'ils les comprennent et les respectent.

D'une longueur totale de 75 km, le ring de Bruxelles est partagé entre les 3 Régions du pays, Bruxelles en gérant 5,5 km, la Wallonie une quinzaine - où la vitesse est majoritairement limitée à 120 km/h - et le reste incombant à la Flandre.

"Je m'interroge sur la pertinence du 100 km/heure sur la partie wallonne du ring qui dispose d'une véritable structure autoroutière", a souligné Valérie De Bue (MR), la ministre régionale en charge de la sécurité routière, interrogée sur le sujet en séance plénière du Parlement de Wallonie. "Je me base sur une étude de Vias qui recommande plutôt une baisse progressive de la limitation de vitesse en fonction de la densité de la circulation, et donc une gestion dynamique du trafic", a-t-elle expliqué en soulignant par ailleurs "la nécessité d'expliquer les mesures aux automobilistes" afin qu'ils les comprennent et les respectent. D'une longueur totale de 75 km, le ring de Bruxelles est partagé entre les 3 Régions du pays, Bruxelles en gérant 5,5 km, la Wallonie une quinzaine - où la vitesse est majoritairement limitée à 120 km/h - et le reste incombant à la Flandre.