Quelle est la logique derrière cette proposition ?

L'idée que met en avant le ministre Di Antonio est que les propriétaires de citernes rejettent de l'eau dans les égouts et ne contribuent pas à l'assainissement de ces eaux usées. Le "coût-vérité" de l'eau implique que l'on doit répercuter sur tous les utilisateurs l'intégralité des coûts. Le coût de l'eau est un coût associé à deux flux: le flux entrant, l'eau que l'on prélève du réseau de distribution et le flux sortant, l'eau que l'on rejette et qui doit être traitée. Chez les personnes qui possèdent une citerne d'eau de pluie, il n'y a une diminution du flux entrant vu qu'une partie de l'eau consommée vient directement de la citerne, mais l'eau de pluie alimente le flux sortant. La logique est donc que si l'on veut répercuter correctement les coûts, il faudrait imputer un coût sorta...