Qui veut exfiltrer Moreau des coulisses du pouvoir liégeois ?

14/02/19 à 14:10 - Mise à jour à 14:13
Du Le Vif/L'Express du 14/02/19

Les grandes manoeuvres s'intensifient chez Nethys et à la Région wallonne. Au programme : privatiser partiellement Voo, remplir les caisses liégeoises et préparer la sortie honorable de Stéphane Moreau. Enquête sur les tractations en cours.

Stéphane Moreau l'annonçait le 14 décembre 2018 au conseil d'administration d'Enodia : " Le groupe envisage de migrer d'un état de société industrielle évoluant en mode concurrentiel vers une holding détenant des participations stratégiques en mode minoritaire. " Quoi ? Devenir minoritaire quand on a juré ses grands dieux qu'on ne vendrait jamais les bijoux de famille, que " l'initiative industrielle publique est l'ADN du PS liégeois " ? Ce jour-là, rue Louvrex, bastion historique de l'Association liégeoise de l'électricité (1923), devenue progressivement Publifin, puis Enodia, le patron de Nethys lit et commente une note d'orientation stratégique basée sur une étude McKinsey, dont le directeur associé, Jacques Bughin, assiste à la séance. Moreau invoque des " contraintes législatives à caractère disruptif ". Comprenez : les décrets wallons résultant de la commission d'enquête parlementaire sur le scandale Publifin.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires