Il est difficile d'échapper à De Roover (56 ans) ces jours-ci. Depuis que la crise gouvernementale sur le pacte migratoire a éclaté, il semble être omniprésent. C'est simple : Il est sur tous les fronts. Un bon petit soldat dévoué qui trouve normal de se trouver seul au coeur de la tempête. Affrontant, vent debout et le verbe haut, le matraquage dont il fait l'objet au parlement et ailleurs. Cette position en première ligne s'explique par le fait qu'il est un redoutable orateur à la langue aussi rapide qu'acerbe. Qu'on l'aime ou non, tous s'accordent à dire qu'il faut être sacrément bon pour le coincer dans un débat. Ensuite, les poids lourds de la N-VA sont réduits au silence pour éviter d'envenimer encore la situation. C'est donc naturellement qu'il est devenu l'homme de la situation.
...