L'invitation à la vaccination est normalement envoyée de différentes manières: par lettre, par SMS ou par courrier électronique. Comme il fallait faire vite la semaine dernière, le choix a été fait d'envoyer les invitations prioritairement aux soignants de première ligne dont les numéros de téléphone ou adresse e-mail étaient disponibles.

Cependant, dans certaines régions, il n'y avait pas assez de prestataires de soins dans ce cas, de sorte que le système a également invité des personnes de la population générale. Les soignants dont le numéro de téléphone portable ou l'adresse électronique étaient inconnus n'ont pas été invités à se faire vacciner.

Quelque 600 citoyens ont reçu une invitation indue sur 20.000 invitations envoyées au nord du pays, selon Joris Moonens, porte-parole de Agentschap Zorg en Gezondheid. Ces personnes pourront utiliser leur invitation et se faire vacciner à la date indiquée. Les contacter toutes pour annuler le rendez-vous nuirait à l'efficacité et l'erreur ne portera pas préjudice au processus de vaccination, invoque-t-il.

Le problème a entre-temps été résolu, car les différents centres responsables des invitations n'appliquent plus cette méthode de sélection délibérée sur la base de l'adresse électronique et du numéro de téléphone portable.

L'invitation à la vaccination est normalement envoyée de différentes manières: par lettre, par SMS ou par courrier électronique. Comme il fallait faire vite la semaine dernière, le choix a été fait d'envoyer les invitations prioritairement aux soignants de première ligne dont les numéros de téléphone ou adresse e-mail étaient disponibles. Cependant, dans certaines régions, il n'y avait pas assez de prestataires de soins dans ce cas, de sorte que le système a également invité des personnes de la population générale. Les soignants dont le numéro de téléphone portable ou l'adresse électronique étaient inconnus n'ont pas été invités à se faire vacciner. Quelque 600 citoyens ont reçu une invitation indue sur 20.000 invitations envoyées au nord du pays, selon Joris Moonens, porte-parole de Agentschap Zorg en Gezondheid. Ces personnes pourront utiliser leur invitation et se faire vacciner à la date indiquée. Les contacter toutes pour annuler le rendez-vous nuirait à l'efficacité et l'erreur ne portera pas préjudice au processus de vaccination, invoque-t-il. Le problème a entre-temps été résolu, car les différents centres responsables des invitations n'appliquent plus cette méthode de sélection délibérée sur la base de l'adresse électronique et du numéro de téléphone portable.