Le 23 octobre dernier, les autorités mauritiennes lançaient le Premium Visa pour voler au secours de leur secteur touristique, dévasté par la pandémie, même si la situation sanitaire à Maurice est restée sûre. Principe: plutôt que télétravailler sous votre ciel sinistre, venez télétravailler ...

Le 23 octobre dernier, les autorités mauritiennes lançaient le Premium Visa pour voler au secours de leur secteur touristique, dévasté par la pandémie, même si la situation sanitaire à Maurice est restée sûre. Principe: plutôt que télétravailler sous votre ciel sinistre, venez télétravailler sur l'île! Pareil pour les retraités: tant qu'à rester coincés chez vous, venez rester coincés sur nos plages! Conditions pour obtenir ce visa gratuit: un séjour de six mois minimum, une assurance voyage et une assurance maladie couvrant la durée du séjour, la réservation d'un hébergement et d'un billet retour, ne pas intégrer le marché du travail local, avoir un employeur basé en dehors du territoire mauricien et disposer d'"un montant minimum de 1 300 euros ou 1 500 dollars pour les dépenses mensuelles par personne et de 400 euros ou 500 dollars pour chaque dépendant âgé de moins de 24 ans". Bien sûr, tous les voyageurs sont soumis à une quarantaine dès leur arrivée. Le gouvernement mauricien a aussi imaginé différents schémas immobiliers qui permettent au détenteur du Premium Visa d'investir dans un projet commercial ou résidentiel ou dans un terrain. Bilan quatre mois plus tard: au 16 février, plus de 350 demandes provenant de 45 pays ; seulement quatre de ces demandes émanent de Belgique ; 232 d'entre elles ont été approuvées, dont les quatre belges. La distanciation sociale ne devrait donc pas s'imposer trop difficilement entre cocotiers et filaos.