Anuna De Wever a été invitée à prendre la parole sur la scène de la Boiler Room lors de la soirée d'ouverture du festival. La musique a été arrêtée un temps pour "Clap for the Climate", une action en faveur du climat qui a déjà eu lieu dans plusieurs festivals. La jeune femme a d'abord été huée par une partie du public. Plus tard, des jeunes ont saccagé sa tente. Ses amies auraient également été menacées verbalement. Des bouteilles remplies d'urine auraient aussi été projetées sur leur tente. Le parquet a fait savoir que les faits semblaient "potentiellement assez graves" pour faire l'objet d'une enquête au niveau pénal, même sans le dépôt d'une plainte. Le parquet avait dit espérer que les victimes et témoins se manifestent afin de pouvoir identifier les suspects.