L'accompagnateur du train a immédiatement dénoncé, au micro, les propos tenus par un inconnu, l'acte malveillant ainsi que l'usage abusif de l'appareil. Le fauteur de trouble n'a pas été retrouvé.

Les faits ont été dénoncés par la députée bruxelloise MR Viviane Teitelbaum, qui a annoncé qu'elle avait d'ores et déjà déposé une plainte auprès du service de médiation de la SNCB.

Du côté de la SNCB, on condamne fermement tant les propos que l'acte. "Nous allons tout d'abord prendre connaissance du procès-verbal rédigé à la suite des faits puis nous déciderons si nous déposerons plainte. Mais un tel acte est passible de poursuites", a commenté Thierry Ney, le porte-parole de la SNCB.

La SNCB ignore encore comment le trublion a eu accès à l'interphone.

Levif.be, avec Belga

L'accompagnateur du train a immédiatement dénoncé, au micro, les propos tenus par un inconnu, l'acte malveillant ainsi que l'usage abusif de l'appareil. Le fauteur de trouble n'a pas été retrouvé. Les faits ont été dénoncés par la députée bruxelloise MR Viviane Teitelbaum, qui a annoncé qu'elle avait d'ores et déjà déposé une plainte auprès du service de médiation de la SNCB. Du côté de la SNCB, on condamne fermement tant les propos que l'acte. "Nous allons tout d'abord prendre connaissance du procès-verbal rédigé à la suite des faits puis nous déciderons si nous déposerons plainte. Mais un tel acte est passible de poursuites", a commenté Thierry Ney, le porte-parole de la SNCB. La SNCB ignore encore comment le trublion a eu accès à l'interphone. Levif.be, avec Belga