"Il incarne la jeunesse, le renouveau avec l'expérience. Et il aime Bruxelles', a-t-elle indiqué dans une interview publiée par le journal 'La Libre Belgique'.

"Ce qui me frappe depuis quelques jours, c'est qu'il y a un nom de candidat qui ressort tout le temps : Charles Michel. Et ce de plus en plus largement. Pas seulement dans les interviews. Y compris chez les militants et les mandataires. En face, on évoque une grappe de noms. Et encore, ce ne sont que des suppositions. Ce qui est rassurant, finalement, c'est qu'il n'y a pas deux candidats qui s'affrontent. De toute façon, Charles Michel est mon candidat. Et un consensus se dessine autour de son nom", a ajouté Mme Bertieaux, qui est également la chef de file MR au parlement de la Communauté française.

Le bureau exécutif du MR a décidé vendredi de lancer une procédure en vue de renouveler sa présidence. Le nouveau président devra être installé au plus tard le 13 février. La procédure d'élection sera lancée dans les prochains jours.

Le MR désigne son président par le biais d'une élection ouverte aux militants du parti. A ce stade, aucun candidat ne s'est officiellement déclaré.

Le Vif.be, avec Belga

"Il incarne la jeunesse, le renouveau avec l'expérience. Et il aime Bruxelles', a-t-elle indiqué dans une interview publiée par le journal 'La Libre Belgique'. "Ce qui me frappe depuis quelques jours, c'est qu'il y a un nom de candidat qui ressort tout le temps : Charles Michel. Et ce de plus en plus largement. Pas seulement dans les interviews. Y compris chez les militants et les mandataires. En face, on évoque une grappe de noms. Et encore, ce ne sont que des suppositions. Ce qui est rassurant, finalement, c'est qu'il n'y a pas deux candidats qui s'affrontent. De toute façon, Charles Michel est mon candidat. Et un consensus se dessine autour de son nom", a ajouté Mme Bertieaux, qui est également la chef de file MR au parlement de la Communauté française. Le bureau exécutif du MR a décidé vendredi de lancer une procédure en vue de renouveler sa présidence. Le nouveau président devra être installé au plus tard le 13 février. La procédure d'élection sera lancée dans les prochains jours. Le MR désigne son président par le biais d'une élection ouverte aux militants du parti. A ce stade, aucun candidat ne s'est officiellement déclaré. Le Vif.be, avec Belga