M. Coens est arrivé en tête du premier tour avec 26% des suffrages exprimés, soit 5.897 voix. Il est suivi par Sammy Mahdi, qui se qualifie donc pour le second tour avec 19% des suffrages, soit 4.321 votes.

Les cinq autres prétendants à la présidence des chrétiens-démocrates flamands sont eux éliminés. Epinglé pour ses propos polémiques sur la migration durant la campagne, l'acteur et bourgmestre d'Affligem Walter De Donder n'est donc pas parvenu à valider son ticket pour le second tour, se classant troisième du scrutin avec 3.511 voix (16%).

Suivent Katrien Partyka et Vincent Van Peteghem (tous deux avec 12%), Raf Terwingen (11%) et enfin Christophe Vermeulen (4%).

Le 26 mai, le CD&V a connu le pire résultat électoral de son histoire. Plusieurs candidats avaient insisté ces dernières semaines sur la nécessité d'une communication plus claire et plus offensive ainsi que sur une plus grande attention accordée à la base.

Les résultats du duel entre MM. Mahdi et Coens seront connus le 6 décembre.

M. Coens est arrivé en tête du premier tour avec 26% des suffrages exprimés, soit 5.897 voix. Il est suivi par Sammy Mahdi, qui se qualifie donc pour le second tour avec 19% des suffrages, soit 4.321 votes. Les cinq autres prétendants à la présidence des chrétiens-démocrates flamands sont eux éliminés. Epinglé pour ses propos polémiques sur la migration durant la campagne, l'acteur et bourgmestre d'Affligem Walter De Donder n'est donc pas parvenu à valider son ticket pour le second tour, se classant troisième du scrutin avec 3.511 voix (16%).Suivent Katrien Partyka et Vincent Van Peteghem (tous deux avec 12%), Raf Terwingen (11%) et enfin Christophe Vermeulen (4%).Le 26 mai, le CD&V a connu le pire résultat électoral de son histoire. Plusieurs candidats avaient insisté ces dernières semaines sur la nécessité d'une communication plus claire et plus offensive ainsi que sur une plus grande attention accordée à la base. Les résultats du duel entre MM. Mahdi et Coens seront connus le 6 décembre.