La population belge a connu une croissance annuelle de 61.235 personnes, soit 0,54%. Ce chiffre est tout à fait conforme à la croissance des dernières années (toujours autour du demi pour cent), indique Statbel.

L'accroissement de la population au niveau national est principalement dû à deux facteurs démographiques. D'abord un 'solde naturel' positif, les naissances, 115.565 au total en 2019, étant plus nombreuses que les décès (+6.820 personnes en 2019), qui représente 11,0% de l'accroissement démographique total. Et ensuite, surtout le solde migratoire positif: l'immigration dépasse l'émigration (+55.031 personnes en 2019). Ce solde explique de loin la majeure partie de ce taux de croissance (89,0%).

En Région wallonne, au cours de l'année 2019, la population a augmenté de 11.448 personnes. C'est plus qu'en 2018, lorsque 9.418 personnes étaient venues s'ajouter à la population, précise Statbel. En pourcentage, l'accroissement s'élève à 0,3%. Le principal facteur d'accroissement de la population est la migration internationale: 30.528 personnes provenant de l'étranger sont venues habiter en Région wallonne, 18.251 personnes sont parties à l'étranger (solde: 12.277 personnes).

Solde migratoire positif

Il est intéressant de noter que le solde naturel de la population wallonne est de nouveau légèrement négatif, souligne l'office belge des statistiques. Le nombre de décès est supérieur de 1.341 unités à celui des naissances en 2019. Ce solde est toutefois moins négatif que l'année dernière: en 2018, ce solde s'élevait à moins 2.242 personnes.

En Région wallonne, la province de Luxembourg présente la plus forte croissance avec 0,74%, suivie par le Brabant wallon avec 0,60%. Le Hainaut est la province qui croît le moins vite en Région wallonne, avec une croissance qui reste stable autour 0,2% depuis quelques années.

Concernant la Région Bruxelles-Capitale, la population a augmenté de 9.713 personnes. En 2018, cette hausse était de 9.816 personnes. C'est beaucoup plus que ce que l'on avait observé en 2016 et 2017 (3.714 et 7.122 personnes), mais toujours moins que la moyenne des hausses de la période 2011-2015 (accroissement moyen de 13.760 personnes).

En Flandre, la population a augmenté de 40.074 personnes (36.102 en 2018), soit à nouveau une croissance assez significative de 0,6% de la population totale. Comme pour la Région wallonne, cette hausse est en grande partie due à la migration internationale.

Cette publication concerne la population légale au 1er janvier 2020 ainsi que les évolutions de la population observées au cours de l'année 2019. La crise du coronavirus et son impact sur la population ne sont donc pas visibles dans ces chiffres, précise Statbel.

La population belge a connu une croissance annuelle de 61.235 personnes, soit 0,54%. Ce chiffre est tout à fait conforme à la croissance des dernières années (toujours autour du demi pour cent), indique Statbel. L'accroissement de la population au niveau national est principalement dû à deux facteurs démographiques. D'abord un 'solde naturel' positif, les naissances, 115.565 au total en 2019, étant plus nombreuses que les décès (+6.820 personnes en 2019), qui représente 11,0% de l'accroissement démographique total. Et ensuite, surtout le solde migratoire positif: l'immigration dépasse l'émigration (+55.031 personnes en 2019). Ce solde explique de loin la majeure partie de ce taux de croissance (89,0%). En Région wallonne, au cours de l'année 2019, la population a augmenté de 11.448 personnes. C'est plus qu'en 2018, lorsque 9.418 personnes étaient venues s'ajouter à la population, précise Statbel. En pourcentage, l'accroissement s'élève à 0,3%. Le principal facteur d'accroissement de la population est la migration internationale: 30.528 personnes provenant de l'étranger sont venues habiter en Région wallonne, 18.251 personnes sont parties à l'étranger (solde: 12.277 personnes).Il est intéressant de noter que le solde naturel de la population wallonne est de nouveau légèrement négatif, souligne l'office belge des statistiques. Le nombre de décès est supérieur de 1.341 unités à celui des naissances en 2019. Ce solde est toutefois moins négatif que l'année dernière: en 2018, ce solde s'élevait à moins 2.242 personnes. En Région wallonne, la province de Luxembourg présente la plus forte croissance avec 0,74%, suivie par le Brabant wallon avec 0,60%. Le Hainaut est la province qui croît le moins vite en Région wallonne, avec une croissance qui reste stable autour 0,2% depuis quelques années. Concernant la Région Bruxelles-Capitale, la population a augmenté de 9.713 personnes. En 2018, cette hausse était de 9.816 personnes. C'est beaucoup plus que ce que l'on avait observé en 2016 et 2017 (3.714 et 7.122 personnes), mais toujours moins que la moyenne des hausses de la période 2011-2015 (accroissement moyen de 13.760 personnes). En Flandre, la population a augmenté de 40.074 personnes (36.102 en 2018), soit à nouveau une croissance assez significative de 0,6% de la population totale. Comme pour la Région wallonne, cette hausse est en grande partie due à la migration internationale. Cette publication concerne la population légale au 1er janvier 2020 ainsi que les évolutions de la population observées au cours de l'année 2019. La crise du coronavirus et son impact sur la population ne sont donc pas visibles dans ces chiffres, précise Statbel.