Actuellement, 1.472.477 Belges ont reçu au moins une première injection de vaccin, parmi lesquels 563.675 se sont vu administrer une seconde dose et sont donc complètement vaccinés. Soit au total, 2.036.000 doses. Ainsi, un peu plus de 6% (6,1%) des plus de 18 ans disposent d'une couverture vaccinale complète en Belgique. Si l'on se concentre sur la distribution vaccinale par région, "toutes les régions du pays avancent à un rythme comparable", a déclaré samedi, lors de la séance d'information hebdomadaire sur la vaccination, Sabine Stordeur, directrice de programme scientifique au Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) et membre de la taskforce vaccination.

Ainsi, 12,8% des Bruxellois de plus de 18 ans ont reçu une première injection de vaccin,contre 16,8% des Wallons, 15,5% des habitants de la Communauté germanophone et 16% des Flamands. A Bruxelles, 4% des plus de 18 ans sont complètement vaccinés contre 5,7% en Wallonie, 5,2% en Communauté germanophone et 6,7% en Flandre.

"Les chiffres de vaccination augmentent sensiblement mais insuffisamment par rapport au taux de transmission du virus et aux chiffres d'hospitalisation"

La Belgique a commencé à administrer les premiers vaccins contre le coronavirus le 28 décembre. Trois vaccins sont utilisés aujourd'hui: celui de Pfizer/BioNTech, celui de Moderna et celui d'AstraZeneca.

Deux injections sont nécessaires pour ces sérums. A partir de la mi-avril, le vaccin développé par Johnson & Johnson (pour lequel une seule dose suffit) devrait également être utilisé.

La Belgique recevra au minimum 5.568.760 doses de tous les vaccins confondus d'ici la fin juin, a par ailleurs fait savoir Sabine Stordeur. "Au minimum" car les entreprises pharmaceutiques Moderna, AstraZeneca et JJ n'ont pas encore communiqué le nombre de doses de vaccin qu'elles seront en mesure de livrer à la Belgique pour les mois de mai et juin. En plein week-end pascal, la taskforce vaccination a recommandé de chercher des oeufs de Pâques à l'extérieur, "une activité en plein air amusante et sûre".

"Les chiffres de vaccination augmentent sensiblement mais insuffisamment par rapport au taux de transmission du virus et aux chiffres d'hospitalisation", a souligné Mme Stordeur.

Actuellement, 1.472.477 Belges ont reçu au moins une première injection de vaccin, parmi lesquels 563.675 se sont vu administrer une seconde dose et sont donc complètement vaccinés. Soit au total, 2.036.000 doses. Ainsi, un peu plus de 6% (6,1%) des plus de 18 ans disposent d'une couverture vaccinale complète en Belgique. Si l'on se concentre sur la distribution vaccinale par région, "toutes les régions du pays avancent à un rythme comparable", a déclaré samedi, lors de la séance d'information hebdomadaire sur la vaccination, Sabine Stordeur, directrice de programme scientifique au Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) et membre de la taskforce vaccination. Ainsi, 12,8% des Bruxellois de plus de 18 ans ont reçu une première injection de vaccin,contre 16,8% des Wallons, 15,5% des habitants de la Communauté germanophone et 16% des Flamands. A Bruxelles, 4% des plus de 18 ans sont complètement vaccinés contre 5,7% en Wallonie, 5,2% en Communauté germanophone et 6,7% en Flandre. La Belgique a commencé à administrer les premiers vaccins contre le coronavirus le 28 décembre. Trois vaccins sont utilisés aujourd'hui: celui de Pfizer/BioNTech, celui de Moderna et celui d'AstraZeneca. Deux injections sont nécessaires pour ces sérums. A partir de la mi-avril, le vaccin développé par Johnson & Johnson (pour lequel une seule dose suffit) devrait également être utilisé. La Belgique recevra au minimum 5.568.760 doses de tous les vaccins confondus d'ici la fin juin, a par ailleurs fait savoir Sabine Stordeur. "Au minimum" car les entreprises pharmaceutiques Moderna, AstraZeneca et JJ n'ont pas encore communiqué le nombre de doses de vaccin qu'elles seront en mesure de livrer à la Belgique pour les mois de mai et juin. En plein week-end pascal, la taskforce vaccination a recommandé de chercher des oeufs de Pâques à l'extérieur, "une activité en plein air amusante et sûre". "Les chiffres de vaccination augmentent sensiblement mais insuffisamment par rapport au taux de transmission du virus et aux chiffres d'hospitalisation", a souligné Mme Stordeur.