Les deux oisillons ont poussé leurs premiers gazouillis à 07h15 et 11h15, après avoir été couvés pendant un mois par leurs parents.

Dans le deuxième nid placé sous surveillance, au sommet de la tour de l'hôtel de Ville de Woluwe-Saint-Pierre, "la femelle est terriblement nerveuse", a précisé l'IRSNB, qui s'attend à deux autres éclosions imminentes.

Chaque année, dès le mois d'avril, le projet "Faucons pour tous" permet d'observer la vie des couples de faucons pèlerins et de leurs petits sur le web grâce à des caméras placées dans plusieurs nids à Bruxelles.

Au-delà de la présentation des faucons au public, le but du programme est également de montrer que les mesures prises pour la conservation de la nature portent leurs fruits. Le faucon pèlerin a failli disparaître complètement d'Europe au cours du 20e siècle. La contamination de ses proies par les pesticides provoquait l'empoisonnement des adultes et des oeufs, selon l'IRSNB. Depuis les années 70, les substances incriminées sont interdites et une directive européenne assure la protection des oiseaux sauvages sur le territoire de l'Union.

"Ce sont ces actions qui ont permis à un premier couple de faucons pèlerins de revenir nicher en Belgique à partir de 1994", a souligné l'IRSNB. Aujourd'hui, ils sont plus de 80 couples nicheurs.

Les deux oisillons ont poussé leurs premiers gazouillis à 07h15 et 11h15, après avoir été couvés pendant un mois par leurs parents. Dans le deuxième nid placé sous surveillance, au sommet de la tour de l'hôtel de Ville de Woluwe-Saint-Pierre, "la femelle est terriblement nerveuse", a précisé l'IRSNB, qui s'attend à deux autres éclosions imminentes. Chaque année, dès le mois d'avril, le projet "Faucons pour tous" permet d'observer la vie des couples de faucons pèlerins et de leurs petits sur le web grâce à des caméras placées dans plusieurs nids à Bruxelles. Au-delà de la présentation des faucons au public, le but du programme est également de montrer que les mesures prises pour la conservation de la nature portent leurs fruits. Le faucon pèlerin a failli disparaître complètement d'Europe au cours du 20e siècle. La contamination de ses proies par les pesticides provoquait l'empoisonnement des adultes et des oeufs, selon l'IRSNB. Depuis les années 70, les substances incriminées sont interdites et une directive européenne assure la protection des oiseaux sauvages sur le territoire de l'Union. "Ce sont ces actions qui ont permis à un premier couple de faucons pèlerins de revenir nicher en Belgique à partir de 1994", a souligné l'IRSNB. Aujourd'hui, ils sont plus de 80 couples nicheurs.