La nouvelle proposition formulée par Elio Di Rupo prévoirait de fixer l'affectation des moyens supplémentaires mis à la disposition de la Région bruxelloise dont le montant resterait de 250 millions d'euros en attendant la révision de la loi de financement et pourrait ensuite passer aux 500 millions demandés par le francophones.

La prise de position du ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) ce matin qui a invité le président de la N-VA Bart De Wever à "démontrer sa capacité à pouvoir sceller un accord" a mis la pression sur les nationalistes flamands. Sa déclaration pourrait signifier que les démocrates-chrétiens n'ont pas l'intention de continuer à suivre la N-VA jusqu'au bout.

Le Vif.be, avec Belga

La nouvelle proposition formulée par Elio Di Rupo prévoirait de fixer l'affectation des moyens supplémentaires mis à la disposition de la Région bruxelloise dont le montant resterait de 250 millions d'euros en attendant la révision de la loi de financement et pourrait ensuite passer aux 500 millions demandés par le francophones. La prise de position du ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) ce matin qui a invité le président de la N-VA Bart De Wever à "démontrer sa capacité à pouvoir sceller un accord" a mis la pression sur les nationalistes flamands. Sa déclaration pourrait signifier que les démocrates-chrétiens n'ont pas l'intention de continuer à suivre la N-VA jusqu'au bout. Le Vif.be, avec Belga