L'Agence européenne des médicaments (EMA) a terminé son analyse des cas de thrombose chez des personnes vaccinées contre le coronavirus avec le produit AstraZeneca. Sa conclusion est que ce vaccin reste "sûr" et "efficace", et que son utilisation n'augmente pas le risque global de souffrir d'incidents thromboemboliques ou de caillots sanguins.

La directrice exécutive de l'EMA, l'Irlandaise Emer Cooke, l'a annoncé jeudi en conférence de presse. Cette annonce était très attendue par plusieurs pays, comme la France ou encore l'Allemagne et l'Italie, qui avaient suspendu les vaccinations avec le produit AstraZeneca dans l'attente d'un nouvel avis scientifique européen. L'inquiétude était montée après l'apparition de plusieurs cas de problèmes de coagulation ou de formation de caillots sanguins, menant parfois au décès.

La Belgique n'avait pas suivi ses voisins et avait poursuivi la vaccination avec ce vaccin.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a terminé son analyse des cas de thrombose chez des personnes vaccinées contre le coronavirus avec le produit AstraZeneca. Sa conclusion est que ce vaccin reste "sûr" et "efficace", et que son utilisation n'augmente pas le risque global de souffrir d'incidents thromboemboliques ou de caillots sanguins. La directrice exécutive de l'EMA, l'Irlandaise Emer Cooke, l'a annoncé jeudi en conférence de presse. Cette annonce était très attendue par plusieurs pays, comme la France ou encore l'Allemagne et l'Italie, qui avaient suspendu les vaccinations avec le produit AstraZeneca dans l'attente d'un nouvel avis scientifique européen. L'inquiétude était montée après l'apparition de plusieurs cas de problèmes de coagulation ou de formation de caillots sanguins, menant parfois au décès. La Belgique n'avait pas suivi ses voisins et avait poursuivi la vaccination avec ce vaccin.