Entre Tongres et Juprelle, on compte ainsi 75 mâts. Entre Paifve et Glons, toutes proches, la Wallonie vient d'autoriser cinq éoliennes qui font l'objet d'un recours au Conseil d'Eta...

Entre Tongres et Juprelle, on compte ainsi 75 mâts. Entre Paifve et Glons, toutes proches, la Wallonie vient d'autoriser cinq éoliennes qui font l'objet d'un recours au Conseil d'Etat. " Au sud du pays, un permis s'obtient en cinq ans à dix ans, déplore la députée wallonne Jenny Baltus-Möres (MR). Or, en cinq ans, une nouvelle génération d'éoliennes, plus puissantes, a pu naître mais on ne peut planter d'installations qui n'ont pas reçu l'aval de l'enquête publique ". Le ministre de l'Environnement, Carlo Di Antonio (CDH), pondère : pas de nouvelle étude d'incidence requise si l'augmentation de puissance est inférieure à 25 % de la capacité autorisée par le permis. Et de fustiger le Conseil d'Etat, tenu à aucun délai. " Une fois la décision positive prise, on ne peut planter de nouveaux types d'éoliennes, sauf à recommencer toute la procédure... et à rouvrir les possibilités de recours. " M. La.