S'adressant à Pierre-Yves Dermagne (PS), le ministre wallon des Pouvoirs locaux, en l'absence du ministre-président - excusé - , l'élu humaniste a réclamé des choix politiques clairs. "Vous avez raison de faire preuve de prudence et nous vous soutenons dans votre action", a assuré Benoît Dispa.

"Mais il y a avant tout un problème de fond qui ne peut pas ne pas intéresser le gouvernement: la liberté de la presse, la politique aéroportuaire, l'investissement dans l'éolien, ... ces questions-là ne relèvent pas du ministre de tutelle. Elles appellent des choix politiques. Nous attendons, comme tous les acteurs du dossier, un cap et à cet égard, le mutisme du ministre-président devient assourdissant", a-t-il ajouté.

Interrogé par plusieurs parlementaires, Pierre-Yves Dermagne avait auparavant rappelé l'engagement du gouvernement à faire appliquer, dans les 6 mois, l'ensemble des recommandations de la commission Publifin tout en soulignant être tenu à un devoir de réserve, "ce qui ne m'empêche pas d'agir", avait-il souligné. Le ministre a ainsi mandaté son administration pour poser une quarantaine de questions aux responsables d'Enodia (ex-Publifin) et de Nethys et exiger une série de documents, le tout devant parvenir aux autorités de tutelle ce vendredi au plus tard.

"Le gouvernement wallon est monté sur le terrain. En tant qu'arbitre, je peux siffler la fin de la rencontre et exclure des joueurs mais, pour ce faire, je ne peux pas m'appuyer sur mes convictions. Je dois me baser sur le rapport de faits précis que nous analyserons avec l'aide d'un bureau d'avocats spécialisés", a encore illustré Pierre-Yves Dermagne. Selon L'Echo, confirmé par le cabinet, c'est le bureau Cleary Gottlieb Steen qui a été désigné.

"Je prendrai les décisions en temps utiles", a poursuivi le ministre des Pouvoirs locaux en indiquant enfin "avoir pris acte" des différentes marques d'intérêts pour Elicio, la filiale de Nethys spécialisée dans l'énergie éolienne promise, pour l'euro symbolique, au groupe John Cockerill et à Ardentia Holding, une société créée par l'entrepreneur liégeois François Fornieri, lui-même administrateur de Nethys. La semaine dernière, la SRIW, la Société régionale d'investissement de Wallonie, s'était notamment dite très intéressée par les éoliennes d'Elicio, un intérêt également partagé par le fournisseur d'énergie Eneco.