"Il y a parfois beaucoup de monde sur la digue, tout comme dans le quartier commerçant", déclare Daphné Dumery. "Par souci de clarté, nous rendons donc le port du masque obligatoire pour la zone centrale commerçante et la digue. De cette façon, chacun sait où il se situe", explique-t-elle.

Nieuport exige également le port du masque sur la digue. "La récréation est terminée. Nous devons être sérieux si nous voulons empêcher la propagation du virus", déclare le bourgmestre Geert Vanden Broucke (CD&V) dans un communiqué de presse. "Je compte sur chacun - visiteur et résident - pour suivre strictement ces mesures."

Un certain nombre d'autres communes comme Ostende, Le Coq et Middelkerke rendaient déjà le port du masque obligatoire lors des marchés hebdomadaires. "Mais ça s'arrête là", déclare le bourgmestre de Middelkerke, Jean-Marie Dedecker (LDD). "Il y a suffisamment de place sur la plage et la digue. Nous devons laisser les gens vivre un peu."

Pour l'instant, Knokke suit également les mesures fédérales. La commune décidera demain/vendredi quelles rues sont considérées comme des rues commerçantes.

Ostende a déjà annoncé mercredi que le port du masque deviendrait obligatoire sur tous les marchés ainsi que dans plusieurs rues commerçantes et la galerie James Ensor. La commune recommande vivement de porter un masque buccal sur la digue, les lieux de vie nocturne et d'autres zones très fréquentées.

À Zeebrugge, porter un masque sur la digue ou sur la plage n'est pas obligatoire. "Nous avions déjà décidé qu'un pare-vent devait être placé entre chaque cabine de plage", explique le maire Dirk De fauw (CD&V). "De cette façon, les bulles séparées seront de toute façon protégées."

Coxyde, Furnes, La Panne et Nieuport ont également décidé de mettre en place un réseau local afin d'informer immédiatement ceux avec qui une personne infectée est entrée en contact.

"Il y a parfois beaucoup de monde sur la digue, tout comme dans le quartier commerçant", déclare Daphné Dumery. "Par souci de clarté, nous rendons donc le port du masque obligatoire pour la zone centrale commerçante et la digue. De cette façon, chacun sait où il se situe", explique-t-elle. Nieuport exige également le port du masque sur la digue. "La récréation est terminée. Nous devons être sérieux si nous voulons empêcher la propagation du virus", déclare le bourgmestre Geert Vanden Broucke (CD&V) dans un communiqué de presse. "Je compte sur chacun - visiteur et résident - pour suivre strictement ces mesures." Un certain nombre d'autres communes comme Ostende, Le Coq et Middelkerke rendaient déjà le port du masque obligatoire lors des marchés hebdomadaires. "Mais ça s'arrête là", déclare le bourgmestre de Middelkerke, Jean-Marie Dedecker (LDD). "Il y a suffisamment de place sur la plage et la digue. Nous devons laisser les gens vivre un peu." Pour l'instant, Knokke suit également les mesures fédérales. La commune décidera demain/vendredi quelles rues sont considérées comme des rues commerçantes.Ostende a déjà annoncé mercredi que le port du masque deviendrait obligatoire sur tous les marchés ainsi que dans plusieurs rues commerçantes et la galerie James Ensor. La commune recommande vivement de porter un masque buccal sur la digue, les lieux de vie nocturne et d'autres zones très fréquentées. À Zeebrugge, porter un masque sur la digue ou sur la plage n'est pas obligatoire. "Nous avions déjà décidé qu'un pare-vent devait être placé entre chaque cabine de plage", explique le maire Dirk De fauw (CD&V). "De cette façon, les bulles séparées seront de toute façon protégées." Coxyde, Furnes, La Panne et Nieuport ont également décidé de mettre en place un réseau local afin d'informer immédiatement ceux avec qui une personne infectée est entrée en contact.