Le millésime ferroviaire 2019 a vu défiler 253 millions d'utilisateurs. Soit une augmentation de 3,9 %, qui s'ajoute à celle de 2018 (3,7 %) et de 2017 (3,6 %). Un niveau d'accroissement constant de la clientèle qu'elle n'avait plus vu depuis une dizaine d'années.

La ponctualité s'est améliorée avec 90,4 % des trains qui enregistrent un retard de moins de six minutes. Certes, le retard cumulé des convois atteignait l'an dernier le chiffre astronomique de 2,6 millions de minutes, mais c'est mieux qu'en 2018, où seulement 87,2 % des trains arrivaient à l'heure ou avec moins de six minutes de retard.

La satisfaction des voyageurs s'améliore également : ils attribuent à la SNCB une cote globale moyenne de 67,7 % et décernent même la note de 88,1 % aux accompagnateurs de train. En hausse également, la satisfaction des informations dans les trains (+13 %) et les gares (+12 %), la propreté des gares (+8 %) et des trains (+5 %).

Il faudra encore attendre quelques mois pour en connaître la traduction financière.

Le millésime ferroviaire 2019 a vu défiler 253 millions d'utilisateurs. Soit une augmentation de 3,9 %, qui s'ajoute à celle de 2018 (3,7 %) et de 2017 (3,6 %). Un niveau d'accroissement constant de la clientèle qu'elle n'avait plus vu depuis une dizaine d'années. La ponctualité s'est améliorée avec 90,4 % des trains qui enregistrent un retard de moins de six minutes. Certes, le retard cumulé des convois atteignait l'an dernier le chiffre astronomique de 2,6 millions de minutes, mais c'est mieux qu'en 2018, où seulement 87,2 % des trains arrivaient à l'heure ou avec moins de six minutes de retard. La satisfaction des voyageurs s'améliore également : ils attribuent à la SNCB une cote globale moyenne de 67,7 % et décernent même la note de 88,1 % aux accompagnateurs de train. En hausse également, la satisfaction des informations dans les trains (+13 %) et les gares (+12 %), la propreté des gares (+8 %) et des trains (+5 %). Il faudra encore attendre quelques mois pour en connaître la traduction financière.