Problème : les propriétaires des véhicules immatriculés à l'étranger échappent encore trop souvent à une amende, selon le député Wouter Ra...

Problème : les propriétaires des véhicules immatriculés à l'étranger échappent encore trop souvent à une amende, selon le député Wouter Raskin (N-VA, photo), étant donné que l'échange de données personnelles relatives au propriétaire n'est pas autorisé dans les Etats européens. Le ministre de la Mobilité en affaires courantes, François Bellot (MR), explique qu'il faut procéder par étapes. D'abord ratifier l'extension du traité Eucaris, ce qui permettra l'échange de données des véhicules et des permis de conduire sur la base d'accords bilatéraux et multilatéraux. Une fois la ratification belge (" imminente ") obtenue, il sera possible de conclure des accords avec des autorités étrangères.