"Aucun président de parti francophone n'a félicité Charles Michel pour sa nomination " nous dit la RTBF. "Ouin ouin ", réagit, grosso modo, la quasi-intégralité du MR. Il existe visiblement une étiquette à respecter, et même quand on s'insulte - littéralement - depuis des mois, il faut faire semblant de se réjouir, au risque d'être considéré comme peu digne d'être un homme d'Etat. L'homme d'Etat c'est donc quelqu'un qui est invité à dire le contraire de ce qu'il pense, c'est toujours bon à savoir.

On peut visiblement faire dire beaucoup de choses aux tweets écrits et non écrits. Ça a même l'air plus simple que faire de la maïeutique de Nic-Nac. Allez alors, zou.

Georges-Louis Bouchez retweete un extrait d'une interview qu'il a donnée (ça me rappelle toujours cette image qui circule sur Internet d'un lion qui se lèche le derrière) : "La grandeur en politique serait d'être fier même pour un adversaire".

Analyse : il avait d'abord écrit "comme moi quand j'ai salué bien bas les résultats du PS aux communales à Mons puis aux fédérales " mais il n'avait pas assez de place. C'est ballot.

Raoul Hedebouw tweete : "Charles Michel devient président du Conseil européen. C'est ça l'Union européenne, vous êtes sanctionnés dans votre pays pour votre politique d'austérité antisociale, vous recevez une promotion à l'Europe de l'inégalité et de la concurrence."

Analyse : Raoul n'est pas un homme d'Etat.

Jean-Marc Nollet tweete "Félicitations " en réaction à la libération de Carole Rackete, la capitaine du SeaWacht 3.

Jean-Marc Nollet tweete "Félicitations " en réaction aux résultats des Belgian Cats qualifiées pour les quarts de finale de l'Euro de basket.

Jean-Marc Nollet ne tweete pas "Félicitations" en réaction à la nomination de Charles Michel. Même pas un coeur avec les doigts, rien.

Analyse : Jean-Marc n'est pas un homme d'Etat.

Didier Reynders tweete "Bon week-end #météo#Bruxelles#Belgique".

Analyse : ça va pas fort fort.

Joelle Milquet tweete : "Deux femmes compétentes issues du couple franco- allemand, un Premier ministre belge pro-européen et un progressiste espagnol pour les affaires extérieures .... assez bons choix in fine :)! "

Analyse : quand le seul compliment qu'on a à faire à quelqu'un élu à la tête du Conseil européen c'est qu'il est pro-européen, c'est qu'on ne l'aime pas.

Le CDH tweete "Félicitations " à Benoît Lutgen pour son poste de député européen.

Analyse : vu la photo sur laquelle l'ancien président du parti a l'air d'avoir marché sur un Lego, ils l'aiment pas.

Zakia Khattabi tweete : "la #nva perd donc son meilleur allié au gouvernement. "

Analyse : Zakia n'est pas un homme d'Etat.

Theo Francken tweete "Marrakech devient Marracash. Je savais que ce n'était jamais vraiment à propos de ce pacte, mais qu'il s'agissait d'être le bras droit de Macron. Eh bien, il a certainement les compétences. Bonne chance @CharlesMichel nous nous verrons. "

Analyse : foert, il n'y a plus personne pour le recadrer. Et il l'aime pas.

Theo Francken tweete : "Topper" (émoji bras musclé, émoji coeur, émoji pouce en l'air)" en réaction à la désignation comme sénateur MR coopté de Georges-Louis Bouchez.

Analyse : il l'aime.

Georges-Louis Bouchez retweete tous les messages des gens qui le félicitent pour son nouveau job (même ceux, ironiques, qui se payent sa tête).

Analyse : il s'aime.

Georges-Louis Bouchez tweete : "J'ai maintenant une légitimité électorale et politique."

Analyse : il voulait écrire "L'effet dévolutif de la case de tête, c'est un déni de démocratie. Ma cooptation par le bureau du parti, c'est rendre le pouvoir à l'électeur." Mais il n'avait pas assez de place.

Le MR tweete : "Le MR réitère son appel au sens des responsabilités en vue de mettre en place des gouvernements stables et solides pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés. "

Analyse : ils avaient d'abord écrit "C'est fini de faire mumuse, maintenant on va faire un bon PS-MR des familles parce qu'on a toujours fait comme ça " mais ça faisait pas assez homme d'Etat.

Didier Reynders tweete une interview de lui dans L'Echo sur lui : "Si j'avais un budget illimité, je me laisserais tenter par un voyage vers la Lune ou vers Mars. " On apprend aussi qu'il collectionne les bouchons des bouteilles de vin qu'il a débouchées lui-même et les boites d'allumettes.

Analyse : ça va pas fort fort.

Theo Francken tweete à Raoul Hedebouw, qui s'étonnait de son salaire : "9 000 euros? En tant que secrétaire d'Etat, vous voulez dire ? C'était bien trop peu pour régler toute la merde que ton extrême gauche me déversait toutes les semaines."

Analyse : oui enfin bon, il a son petit style. Concentrons-nous sur les gens qui n'ont pas félicité Charles Michel, si vous voulez bien.

David Weytsman, chef du groupe MR à la ville de Bruxelles, tweete : "On a besoin de gouvernements solides majoritaires et qui respectent le choix des électeurs (...) On a aussi besoin de symétrie entre nos gouvernements pour une Belgique qui fonctionne encore mieux !"

Analyse : David a oublié la manière dont le MR est entré dans le dernier gouvernement fédéral, avec, dans son baise-en-ville, les voix d'un francophone sur cinq.

DéFi tweete qu'il est prête à contribuer à la "cohérence politique" en fédération Wallonie-Bruxelles.

Analyse : oh mon dieu, on les avait oubliés, ceux-là !

Un journaliste politique tweete "Maxime Prevot confirme la décision du cdh de ne pas entrer en négociation et juge la tentative de débauchage peu élégante."

Analyse : Maxime découvre la formation d'une majorité.

Elio Di Rupo tweete : "Que ce soit clair : le PS ne souhaite pas gouverner avec la N-VA."

Analyse : il veut pas

Theo Francken tweete : "Ce que j'attends du PS, c'est qu'une conversation ait lieu"

Analyse : il veut pas non plus mais ça devient arithmétiquement compliqué de faire sans Elio. Et puis suffit de faire semblant que Bart De Wever n'a jamais dit : "Je n'ai qu'un veto, contre le PS et Ecolo au niveau fédéral. "

Bart De Wever ne tweete rien. Pas un "félicitations" à Charles Michel, pas une maxime en latin, rien. Mais il affiche une photo de la campagne de la NVA, des enfants (de toutes les couleurs, il n'a rien contre les petits étrangers, surtout en centre fermé) qui font une bataille d'eau. Une photo de banque d'images qui a aussi servi à illustrer les articles "Gâteaux d'anniversaires : des idées simples, originales et rigolotes", "10 gestes pour sauver la planète" et surtout : "Comment réagir face au bulletin scolaire décevant de votre enfant ".

Analyse : hasard ? Je ne pense pas.

Quant à cette histoire de coquelicot, je n'ai pas tout compris. Je me souviens juste que quand j'étais enfant et que je parcourais la campagne sur mon torpédo, j'en cueillais des brassées entières. Et j'étais toujours très déçue qu'ils soient fanés avant même mon retour à la maison. Parait que les coquelicots sont particulièrement vigoureux quand ils poussent sur un tas de fumier. Ce qui rend la mort de celui-ci particulièrement bizarre.