Plus inquiétant : le local des pièces à conviction déborde. Or, y sont stockées pas moins de 6 000 armes (armes à feu, armes blanches, etc.). Un vérita...

Plus inquiétant : le local des pièces à conviction déborde. Or, y sont stockées pas moins de 6 000 armes (armes à feu, armes blanches, etc.). Un véritable arsenal de gangs et braqueurs en tout genre. Certaines y traînent depuis des décennies. Cela ne poserait pas trop de problème si le local était sécurisé. Mais vu l'exigüité de celui-ci et les conditions de travail des employés préposés aux pièces à conviction, on se demande s'il n'y a pas là un sérieux problème. Au point que la présidente du tribunal de première instance de Mons a suggéré que l'on ouvre un entrepôt sécurisé à l'extérieur du palais. Le député-bourgmestre d'Hensies Eric Thiébaut (PS) s'en est ému en commission de la Justice. Le ministre Koen Geens a promis d'y remédier. A voir.