Cette dose supplémentaire, à laquelle ont déjà également souscrit 5.000 65 ans et plus, "reste du libre choix des personnes concernées - et n'est donc pas nécessaire pour valider le covid safe ticket, ndlr - mais est recommandée pour accroitre l'immunité à la veille de l'hiver", a ajouté la ministre.

Pour faire face à cette reprise d'activité, les centres de vaccination vont repasser à 5 jours d'ouverture par semaine et une dizaine d'antennes de vaccination supplémentaire vont être mises en place dans les communes les moins vaccinées, a-t-elle rappelé. Par ailleurs, depuis une semaine, chaque personne peut prendre rendez-vous chez son médecin généraliste qui se procurera le vaccin auprès d'un pharmacien désigné, expérimenté en la matière. "Dans les prochains jours, les pharmaciens et les médecins généralistes se retrouveront dans un même groupe de travail en vue d'améliorer encore le dispositif opérationnel sur base des retours d'expérience", a ajouté Christie Morreale.

Enfin, la ministre est revenue sur l'obligation vaccinale des professionnels de santé, qu'ils soient indépendants ou salariés, "que le fédéral s'apprête à imposer", a-t-elle dit. "Ce processus est en cours. Il a été présenté en CIM Santé et devrait arriver prochainement sur la table du parlement."

Cette dose supplémentaire, à laquelle ont déjà également souscrit 5.000 65 ans et plus, "reste du libre choix des personnes concernées - et n'est donc pas nécessaire pour valider le covid safe ticket, ndlr - mais est recommandée pour accroitre l'immunité à la veille de l'hiver", a ajouté la ministre. Pour faire face à cette reprise d'activité, les centres de vaccination vont repasser à 5 jours d'ouverture par semaine et une dizaine d'antennes de vaccination supplémentaire vont être mises en place dans les communes les moins vaccinées, a-t-elle rappelé. Par ailleurs, depuis une semaine, chaque personne peut prendre rendez-vous chez son médecin généraliste qui se procurera le vaccin auprès d'un pharmacien désigné, expérimenté en la matière. "Dans les prochains jours, les pharmaciens et les médecins généralistes se retrouveront dans un même groupe de travail en vue d'améliorer encore le dispositif opérationnel sur base des retours d'expérience", a ajouté Christie Morreale. Enfin, la ministre est revenue sur l'obligation vaccinale des professionnels de santé, qu'ils soient indépendants ou salariés, "que le fédéral s'apprête à imposer", a-t-elle dit. "Ce processus est en cours. Il a été présenté en CIM Santé et devrait arriver prochainement sur la table du parlement."