Bien sûr, des esprits chagrins opposeront que ces statues sont des propriétés publiques, que les réparations coûtent cher avec des caisses publiques vides. Ils avanceront qu'il existe bien des victimes actuelles du racisme et de l'esclavage. Ils nous reprocheront de démolir des statues oubliées, pour protéger des gens morts voici 100 ou 200 ans. Mais pourquoi se soucier des personnes aujourd'hui torturées en Lybie, concentrées en Grèce, ou affamées en Hongrie ? Ou de l'esclavage de la prostitution dans nos métropoles ? (le tout sous la tolérance sympathique de l'Union européenne, reine des droits de l'homme, comme rappelé encore récemment par l'immense commissaire en charge du "mode de vie européen"). D'autres recommanderont plutôt d'ériger face à Léopold II la statue d'un adolescent africain aux deux mains coupées, ce qui pourrait provoquer des débats bien intéressants, et peut-être même une réflexion. Mais réfléchir est bien compliqué, alors que les statues sont là, sans défense, ainsi qu'une belle minute de gloire avec clics promise sur Facebook.

Le minable, c'est de se limiter à quelques statues de Léopold II, roi secondaire d'une puissance tertiaire. Nous, le mouvement destructiviste, avons des ambitions plus sérieuses. Churchill, par exemple. Un raciste, c'est clair. Il a gazé les Irakiens dans les années 1920 et tué par la faim trois millions d'Indiens dans les années 1940. Liquidons les statues. Et nous revendiquons aussi de rebaptiser l'avenue Winston Churchill à Uccle, et de changer la dénomination du métro n° 3. Et Lloyd George qui a massacré les Irlandais ? Et Peel, qui a massacré les Chinois dans la guerre de l'opium ? Nous allons vous nettoyer Pall Mall à Londres, vous allez voir. Xi Jinping nous approuve tout à fait, d'ailleurs, et songe aussi à remettre de l'ordre dans la culture chinoise. Il va rebaptiser la place Tien An Men en "place Xi", un nom simple et de bon ton. Quant à Poutine, il a interdit l'association Mémorial du Goulag et liquidé toutes les archives des massacres de Staline, son héros.

Même chose à Paris. Ferry, massacreur des Vietnamiens sous la IIIème. De Gaulle, bien sûr, massacreur des Algériens sous la Vème. Louis XIV, massacreur des protestants. Il est temps de purifier sérieusement Versailles. Et Napoléon, qui a rétabli l'esclavage après la révolution. Comment sa statue est-elle encore sur la colonne Vendôme ? (chose pittoresque, elle a déjà été abattue deux fois - certains types ont la vie dure après la mort). Après, on passera aux présidents américains massacreurs d'indiens. On bannira aussi Washington et Jefferson des bâtiments publics, sanctionnant enfin leur propriété d'esclaves. C'est le moment de rajeunir le mont Rushmore.

Et il faut remonter dans le temps. Abattre en Espagne toutes les statues de Cortez et Pizarre, conquérants sanglants des Amériques. De Godefroid de Bouillon, massacreur des Arabes dans les croisades. Nous supprimerons aussi les soldats romains de la colonne de Trajan à Rome, qui deviendra colonne du barbare inconnu, et naturellement les bustes de Jules César, massacreur chronique de la Gaule. Sans compter Périclès, Alcibiade, Thémistocle et tous ces défenseurs de la société esclavagiste d'Athènes. Tous à éliminer du musée historique de la ville en urgence.

Le mouvement destructiviste va purifier le monde. Après les statues, nous pourrons passer aux autres formes culturelles, comme le livre, la musique, le film. Céline, raciste. Exit. Guitry, sympathies allemandes sous Vichy, misogyne. Exit. Heidegger, sympathique au nazisme, Exit. Richard Strauss, idem. Exit. Hergé, illustrateur des livres de Degrelle. Exit. Richard Wagner, antisémite. Exit. HBO a déjà compris la puissance de notre mouvement, et a spontanément retiré "Autant en emporte le vent" de ses programmes. Nous attendons un geste fort des autorités, et l'établissement d'une interdiction de lecture, pénalement sanctionnée, de "Tintin au Congo".

N'oubliez pas de contribuer, vous aussi, à la destruction du patrimoine historique. Nous avons déjà réussi à détruire l'enseignement de l'histoire, mais nous pouvons réussir à éliminer jusqu'à ses signes. Il reste encore beaucoup de choses à saccager. Vous pouvez effectuer votre petite dénonciation d'éléments oubliés sur notre page facebook (Destructivistes & Co). Comme vous le remarquerez vite, notre action est fortement soutenue sur internet par les trolls de la Russie et de la Chine, des gouvernements très bien et très soucieux de vraies valeurs. Rassurez-vous : vous êtes en bonne compagnie.

Bien sûr, des esprits chagrins opposeront que ces statues sont des propriétés publiques, que les réparations coûtent cher avec des caisses publiques vides. Ils avanceront qu'il existe bien des victimes actuelles du racisme et de l'esclavage. Ils nous reprocheront de démolir des statues oubliées, pour protéger des gens morts voici 100 ou 200 ans. Mais pourquoi se soucier des personnes aujourd'hui torturées en Lybie, concentrées en Grèce, ou affamées en Hongrie ? Ou de l'esclavage de la prostitution dans nos métropoles ? (le tout sous la tolérance sympathique de l'Union européenne, reine des droits de l'homme, comme rappelé encore récemment par l'immense commissaire en charge du "mode de vie européen"). D'autres recommanderont plutôt d'ériger face à Léopold II la statue d'un adolescent africain aux deux mains coupées, ce qui pourrait provoquer des débats bien intéressants, et peut-être même une réflexion. Mais réfléchir est bien compliqué, alors que les statues sont là, sans défense, ainsi qu'une belle minute de gloire avec clics promise sur Facebook. Le minable, c'est de se limiter à quelques statues de Léopold II, roi secondaire d'une puissance tertiaire. Nous, le mouvement destructiviste, avons des ambitions plus sérieuses. Churchill, par exemple. Un raciste, c'est clair. Il a gazé les Irakiens dans les années 1920 et tué par la faim trois millions d'Indiens dans les années 1940. Liquidons les statues. Et nous revendiquons aussi de rebaptiser l'avenue Winston Churchill à Uccle, et de changer la dénomination du métro n° 3. Et Lloyd George qui a massacré les Irlandais ? Et Peel, qui a massacré les Chinois dans la guerre de l'opium ? Nous allons vous nettoyer Pall Mall à Londres, vous allez voir. Xi Jinping nous approuve tout à fait, d'ailleurs, et songe aussi à remettre de l'ordre dans la culture chinoise. Il va rebaptiser la place Tien An Men en "place Xi", un nom simple et de bon ton. Quant à Poutine, il a interdit l'association Mémorial du Goulag et liquidé toutes les archives des massacres de Staline, son héros. Même chose à Paris. Ferry, massacreur des Vietnamiens sous la IIIème. De Gaulle, bien sûr, massacreur des Algériens sous la Vème. Louis XIV, massacreur des protestants. Il est temps de purifier sérieusement Versailles. Et Napoléon, qui a rétabli l'esclavage après la révolution. Comment sa statue est-elle encore sur la colonne Vendôme ? (chose pittoresque, elle a déjà été abattue deux fois - certains types ont la vie dure après la mort). Après, on passera aux présidents américains massacreurs d'indiens. On bannira aussi Washington et Jefferson des bâtiments publics, sanctionnant enfin leur propriété d'esclaves. C'est le moment de rajeunir le mont Rushmore. Et il faut remonter dans le temps. Abattre en Espagne toutes les statues de Cortez et Pizarre, conquérants sanglants des Amériques. De Godefroid de Bouillon, massacreur des Arabes dans les croisades. Nous supprimerons aussi les soldats romains de la colonne de Trajan à Rome, qui deviendra colonne du barbare inconnu, et naturellement les bustes de Jules César, massacreur chronique de la Gaule. Sans compter Périclès, Alcibiade, Thémistocle et tous ces défenseurs de la société esclavagiste d'Athènes. Tous à éliminer du musée historique de la ville en urgence. Le mouvement destructiviste va purifier le monde. Après les statues, nous pourrons passer aux autres formes culturelles, comme le livre, la musique, le film. Céline, raciste. Exit. Guitry, sympathies allemandes sous Vichy, misogyne. Exit. Heidegger, sympathique au nazisme, Exit. Richard Strauss, idem. Exit. Hergé, illustrateur des livres de Degrelle. Exit. Richard Wagner, antisémite. Exit. HBO a déjà compris la puissance de notre mouvement, et a spontanément retiré "Autant en emporte le vent" de ses programmes. Nous attendons un geste fort des autorités, et l'établissement d'une interdiction de lecture, pénalement sanctionnée, de "Tintin au Congo". N'oubliez pas de contribuer, vous aussi, à la destruction du patrimoine historique. Nous avons déjà réussi à détruire l'enseignement de l'histoire, mais nous pouvons réussir à éliminer jusqu'à ses signes. Il reste encore beaucoup de choses à saccager. Vous pouvez effectuer votre petite dénonciation d'éléments oubliés sur notre page facebook (Destructivistes & Co). Comme vous le remarquerez vite, notre action est fortement soutenue sur internet par les trolls de la Russie et de la Chine, des gouvernements très bien et très soucieux de vraies valeurs. Rassurez-vous : vous êtes en bonne compagnie.