Après trois semaines d'existence de ce piétonnier élargi, la Ville et la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles ont fait un premier bilan des "mesures prises pour y garantir la sécurité de l'ensemble des usagers", un point qui avait fait débat sur la Toile après les premiers jours.

La présence policière a été renforcée après ces premières critiques, selon Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles-Ville. "Au total, 24 policiers patrouillent tous les jours de 6h30 à 22h", indique la Ville. L'équipe est renforcée avec 6 inspecteurs supplémentaires le samedi en journée.

Durant la nuit (après 22h), 12 policiers patrouillent dans le piétonnier. Là aussi, des renforts sont prévus pour le week-end, du jeudi soir au dimanche matin. "Sans oublier l'intervention, du jeudi soir au dimanche matin, de la patrouille Hypnos spécialisée dans la lutte contre les nuisances liées au tapage, qui a élargi son champ d'intervention au nouvel espace piéton".

Des policiers en civil viennent également dans le piétonnier pour des missions spécifiques. Jusqu'ici, 14 arrestations administratives ont eu lieu pour ivresse ou trouble à l'ordre public, et 19 arrestations judiciaires.

Après trois semaines d'existence de ce piétonnier élargi, la Ville et la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles ont fait un premier bilan des "mesures prises pour y garantir la sécurité de l'ensemble des usagers", un point qui avait fait débat sur la Toile après les premiers jours. La présence policière a été renforcée après ces premières critiques, selon Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles-Ville. "Au total, 24 policiers patrouillent tous les jours de 6h30 à 22h", indique la Ville. L'équipe est renforcée avec 6 inspecteurs supplémentaires le samedi en journée. Durant la nuit (après 22h), 12 policiers patrouillent dans le piétonnier. Là aussi, des renforts sont prévus pour le week-end, du jeudi soir au dimanche matin. "Sans oublier l'intervention, du jeudi soir au dimanche matin, de la patrouille Hypnos spécialisée dans la lutte contre les nuisances liées au tapage, qui a élargi son champ d'intervention au nouvel espace piéton". Des policiers en civil viennent également dans le piétonnier pour des missions spécifiques. Jusqu'ici, 14 arrestations administratives ont eu lieu pour ivresse ou trouble à l'ordre public, et 19 arrestations judiciaires.