La semaine dernière, le périmètre de sécurité de 63.000 hectares défini par la Commission européenne a fait place à trois zones distinctes - noyau, tampon et observation renforcée - dans lesquelles la recherche active des carcasses de sangliers est en cours. En tout, 168 cadavres de sangliers ont déjà été retrouvés dans les 63.000 hectares.

Les 104 cas positifs au virus le sont tous dans la zone dite "noyau" des 63.000 hectares, précise le cabinet du ministre.

A la suite de l'émergence de la peste porcine africaine, un centre de collecte a été installé à Virton, dans des installations d'un district routier, et ce pour permettre, avec des impératifs de sécurité sanitaire, l'autopsie et l'analyse des carcasses retrouvées par les agents du DNF, épaulés par des chasseurs. Les prélèvements sont envoyés ensuite dans un laboratoire spécialisé.

La semaine dernière, le périmètre de sécurité de 63.000 hectares défini par la Commission européenne a fait place à trois zones distinctes - noyau, tampon et observation renforcée - dans lesquelles la recherche active des carcasses de sangliers est en cours. En tout, 168 cadavres de sangliers ont déjà été retrouvés dans les 63.000 hectares. Les 104 cas positifs au virus le sont tous dans la zone dite "noyau" des 63.000 hectares, précise le cabinet du ministre. A la suite de l'émergence de la peste porcine africaine, un centre de collecte a été installé à Virton, dans des installations d'un district routier, et ce pour permettre, avec des impératifs de sécurité sanitaire, l'autopsie et l'analyse des carcasses retrouvées par les agents du DNF, épaulés par des chasseurs. Les prélèvements sont envoyés ensuite dans un laboratoire spécialisé.