Cette opération ferait donc suite à la dénonciation pénale envoyée au parquet fédéral par le gouvernement wallon, annoncée le dimanche 6 octobre dernier par le ministre-président, Elio Di Rupo (PS), et le ministre des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS).

Après concertation entre le parquet fédéral et le parquet général, c'est ce dernier, dirigé par Christian De Valkeneer, qui a pris l'affaire et désigné un juge d'instruction, Frédéric Frenay.

Selon "le Soir", des perquisitions ont également été menées au domicile de Stéphane Moreau (Ans) et de François Fornieri (Rocourt), avec la participation de l'OCRC (Office central pour la répression de la corruption). Le PG est resté plus évasif sur ces "autres lieux".