Au passage, il roule dans la farine les tenants de la laïcité en estimant que seuls ceux qui exercent une fonction d'autorité et qui sont en contact avec le public doivent respecter la neutralité...traduisez... ne pourront pas porter le voile. La conjonction de coordination "ET" est évidemment fondamentale...Cela fera forcément beaucoup de monde autorisé à porter le voile.

Que d'ambiguïté alors que Tolstoï dit si justement que "les idées simples sont riches en conséquences."

Mais pour moi, l'essentiel dans cet interview est ailleurs. J'ai été stupéfait de lire que Paul Magnette affirme s'agissant du voile : "Ce sont aussi des parcours très personnels, très intimes, à la limite je me sens même un peu gêné COMME HOMME BLANC DE PRÈS DE 50 ANS D'INTERPRÉTER DES CHOSES SUR LESQUELLES PAR DÉFINITION JE NE PEUX AVOIR D'AVIS INTIME."

Voilà donc que le président du PS met ses pas dans le sac de noeuds de la culture Woke, celle qui implique que les noirs sont seuls habilités à comprendre les problèmes liés à leur condition, il en va de même pour les femmes, pour les homosexuels, les garagistes, les garçons de café, le personnel de nettoyage, les médecins, etc... c'est en plein la culture indigéniste, décoloniale... de celle qui estime qu'on peut organiser des réunions sur les femmes dont sont exclus les hommes, des réunions sur les noirs dont sont exclus les blancs, des réunions sur les homos dont sont exclus les hétérosexuels, etc... Effrayant!

Le malaise exprimé par Paul Magnette est plutôt celui de l'impuissance face à la pression électorale que constitue le voile.

Le raisonnement qu'il tient sur son malaise devrait le conduire à ne plus pouvoir prendre de décision dans une foule de problèmes,je pense notamment à l'avortement dont il a été question au parlement récemment et où je n'ai pas entendu exprimer un tel malaise... alors que pour reprendre ses termes, il s'agit aussi "des parcours très personnels, intimes"... non, sur ce sujet aucun homme du Parti socialiste n'a exprimé ce genre de position.

Paul Magnette nous dit qu'il a évolué du fait de son mandat communal. Fort bien, mais ne prend-il pas en compte que la pression intégriste a elle aussi évolué et que cette pression de plus en plus forte s'impose aux musulmans et fait basculer progressivement notre société dans une autre.

A-t-il songé aux pressions que subirons les femmes musulmanes non voilées, les pressions qu'elles subiront, les insultes... a-t-il vu, dans sa pratique municipale, à l'oeuvre la "police de la foi", sait-il combien souffrent nombre de jeunes filles dans ces milieux où ce conformisme religieux fait loi...

Moi c'est en songeant à elles que j'éprouve un malaise... et ce sont elles que défendra une laïcité enfin appliquée résolument.

Merry Hermanus - Ancien homme politique (PS)

Au passage, il roule dans la farine les tenants de la laïcité en estimant que seuls ceux qui exercent une fonction d'autorité et qui sont en contact avec le public doivent respecter la neutralité...traduisez... ne pourront pas porter le voile. La conjonction de coordination "ET" est évidemment fondamentale...Cela fera forcément beaucoup de monde autorisé à porter le voile. Que d'ambiguïté alors que Tolstoï dit si justement que "les idées simples sont riches en conséquences." Mais pour moi, l'essentiel dans cet interview est ailleurs. J'ai été stupéfait de lire que Paul Magnette affirme s'agissant du voile : "Ce sont aussi des parcours très personnels, très intimes, à la limite je me sens même un peu gêné COMME HOMME BLANC DE PRÈS DE 50 ANS D'INTERPRÉTER DES CHOSES SUR LESQUELLES PAR DÉFINITION JE NE PEUX AVOIR D'AVIS INTIME." Voilà donc que le président du PS met ses pas dans le sac de noeuds de la culture Woke, celle qui implique que les noirs sont seuls habilités à comprendre les problèmes liés à leur condition, il en va de même pour les femmes, pour les homosexuels, les garagistes, les garçons de café, le personnel de nettoyage, les médecins, etc... c'est en plein la culture indigéniste, décoloniale... de celle qui estime qu'on peut organiser des réunions sur les femmes dont sont exclus les hommes, des réunions sur les noirs dont sont exclus les blancs, des réunions sur les homos dont sont exclus les hétérosexuels, etc... Effrayant!Le malaise exprimé par Paul Magnette est plutôt celui de l'impuissance face à la pression électorale que constitue le voile. Le raisonnement qu'il tient sur son malaise devrait le conduire à ne plus pouvoir prendre de décision dans une foule de problèmes,je pense notamment à l'avortement dont il a été question au parlement récemment et où je n'ai pas entendu exprimer un tel malaise... alors que pour reprendre ses termes, il s'agit aussi "des parcours très personnels, intimes"... non, sur ce sujet aucun homme du Parti socialiste n'a exprimé ce genre de position. Paul Magnette nous dit qu'il a évolué du fait de son mandat communal. Fort bien, mais ne prend-il pas en compte que la pression intégriste a elle aussi évolué et que cette pression de plus en plus forte s'impose aux musulmans et fait basculer progressivement notre société dans une autre. A-t-il songé aux pressions que subirons les femmes musulmanes non voilées, les pressions qu'elles subiront, les insultes... a-t-il vu, dans sa pratique municipale, à l'oeuvre la "police de la foi", sait-il combien souffrent nombre de jeunes filles dans ces milieux où ce conformisme religieux fait loi... Moi c'est en songeant à elles que j'éprouve un malaise... et ce sont elles que défendra une laïcité enfin appliquée résolument.Merry Hermanus - Ancien homme politique (PS)