"En général, quand Ecolo participe aux majorités locales, ils sont confirmés la fois suivante. Nous augmentons aussi nos scores dans certaines majorités", ajoute Patrick Dupriez.

Celui-ci a mentionné, lundi matin, "dix mayorats". Peu après, Ecolo en a confirmé neuf: Ottignies-Louvain-la-Neuve où Jean-Luc Roland, qui a raccroché, cède son écharpe à Julie Chantry, Amay, avec un troisième mandat pour Jean-Michel Javaux qui décroche une majorité absolue comme il y a six ans (+0,02%), Ixelles (Christos Doulkeridis), Forest (Stéphane Roberti), Watermael-Boitsfort et un deuxième mandat pour Olivier Deleuze, Enghien, où rempile Olivier Saint-Amand, Pecq (Aurélien Brabant, 31 ans), Floreffe (Albert Mabille) et Fauvillers, où Nicolas Stilmant conserve son mayorat.

Le co-président ne cache pas une petite déception pour Molenbeek, "où un travail extraordinaire" avait pourtant été fait. "J'espérais mieux pour les Molenbeekois." La victoire est par contre "belle" à Ixelles, une des communes prioritaires d'Ecolo. "Les chiffres dépassent nos espérances."

Le score du parti montre que les citoyens "attendent une autre manière de faire de la politique". "Ils sont demandeurs d'une bonne gouvernance et veulent être considérés comme des partenaires et non des gens à qui on rend des services en échange d'un vote."

Concernant les éventuelles collaborations, Ecolo n'ira pas "avec certaines personnalités MR marquées à droite". Et le PTB? "Nous ne donnons pas de non de principe, on est ouvert à la discussion. Mais on constate qu'une fois encore, le PTB n'est pas très demandeur de gouverner tout comme il n'est pas très preneur de travailler au parlement."

"En général, quand Ecolo participe aux majorités locales, ils sont confirmés la fois suivante. Nous augmentons aussi nos scores dans certaines majorités", ajoute Patrick Dupriez. Celui-ci a mentionné, lundi matin, "dix mayorats". Peu après, Ecolo en a confirmé neuf: Ottignies-Louvain-la-Neuve où Jean-Luc Roland, qui a raccroché, cède son écharpe à Julie Chantry, Amay, avec un troisième mandat pour Jean-Michel Javaux qui décroche une majorité absolue comme il y a six ans (+0,02%), Ixelles (Christos Doulkeridis), Forest (Stéphane Roberti), Watermael-Boitsfort et un deuxième mandat pour Olivier Deleuze, Enghien, où rempile Olivier Saint-Amand, Pecq (Aurélien Brabant, 31 ans), Floreffe (Albert Mabille) et Fauvillers, où Nicolas Stilmant conserve son mayorat. Le co-président ne cache pas une petite déception pour Molenbeek, "où un travail extraordinaire" avait pourtant été fait. "J'espérais mieux pour les Molenbeekois." La victoire est par contre "belle" à Ixelles, une des communes prioritaires d'Ecolo. "Les chiffres dépassent nos espérances." Le score du parti montre que les citoyens "attendent une autre manière de faire de la politique". "Ils sont demandeurs d'une bonne gouvernance et veulent être considérés comme des partenaires et non des gens à qui on rend des services en échange d'un vote." Concernant les éventuelles collaborations, Ecolo n'ira pas "avec certaines personnalités MR marquées à droite". Et le PTB? "Nous ne donnons pas de non de principe, on est ouvert à la discussion. Mais on constate qu'une fois encore, le PTB n'est pas très demandeur de gouverner tout comme il n'est pas très preneur de travailler au parlement."